Deer and Doe Pensée

**** Pensée de Deer and Doe, le test ****

Un autre patron de la collection “Asymétrie moderne”, de Deer and Doe, que j’ai eu le plaisir de tester, est la jolie et poétique robe Pensée.

Une robe légère, plus particulièrement pensée (vous l’avez?!) pour une jolie journée: un mariage, un après-midi d’été, un côté à la fois élégant et décontracté. Avec ses bretelles délicates, un décolleté en V devant et des pans croisés dans le dos, qui en dévoilent les jolis tatouages ou la peau bronzée (ici pour le bronzage on repassera!!), elle vous a beaucoup séduites si j’en crois vos réactions sur les réseaux sociaux, et vous avez eu beaucoup de questions à me poser!

En ce qui me concerne et pour cette version, j’ai décidé de casser un peu le côté romantique que l’on a pas mal vu ces jours ci en cousant un modèle au style plus rock.

Deer and Doe Pensée
Deer and Doe Pensée

Comme vous pourrez le constater, et pour répondre à vos noooooombreuses questions: a priori, elle se porte sans soutien gorge (chacune fait comme elle veut mais personnellement je préfère ne rien porter avec ce genre de coupe). Personnellement ça m’arrive de ne pas porter de soutien-gorge, donc pour moi ce n’est absolument pas un problème mais je sais que certaines sont à cheval sur le sujet: soyez prévenues! Le décolleté est vraiment prononcé, à la fois dans le dos et sur le devant. Vous m’avez également demandé, si le décolleté tient bien et si l’on peut se pencher, avec la robe et comment faire pour les poitrines généreuses. Alors ce n’est pas la robe idéale pour courir un marathon, et certaines m’ont fait remarquer qu’elle n’est pas boulot-compatible. Certes si on la porte seule, elle est vraiment décolletée et donc il faut quand même être un minimum vigilante à ses gestes, ceci dit il existes des soutien gorge adhésifs (personnellement je n’ai pas essayé mais ça peut être l’occasion) de toutes sortes, vous trouverez peut être de quoi faire votre bonheur. Ensuite, et pourquoi pas, vous pouvez porter un soutien gorge avec une jolie dentelle graphique dans le dos si vraiment vous ne pouvez pas vous en passer (n’hésitez pas à jeter un oeil à cette jolie version, le résultat est parfaitement portable pour un résultat décontracté!), ou encore faire du “layering”, c’est à dire porter un débardeur sous la robe pour un style plus casual… Bref, les possibilités existent mais si vous souhaitez porter la robe seule, il faut être consciente que ce sera vraiment dégagé!

Autres questions:
– Cette robe est-elle grossesse compatible? A priori le lien est vraiment serré sur la taille: ce n’est donc pas une robe avec une taille très haute ou très basse qui permettrait de caser le ventre. Pour la version top, même si elle est évasée pour contenir un joli ventre de début de grossesse, cela ne me semble pas envisageable de porter avec un gros ventre ni la robe, ni le top en l’état.
– Peut-on faire une nuisette de la robe: Oui, absolument :
– Pas trop risqué de se pencher sans soutien gorge: vu le décolleté, c’est à tes risques et périls, perso je ne la porterai pas pour aller au sport (d’ailleurs petite aparté, je fais des claquettes mesdames et messieurs!! Et oui, vous avez été – très très – surprises de l’apprendre, donc je fais mon petit coming out:je suis une grande fan de danse, je pratique les claquettes et le moderne-jazz, mais pas en robe Pensée!!)
– Pas de risque qu’elle s’ouvre: comme je vous l’explique plus loin, absolument aucun car le dos est en forme “portefeuille” mais c’est un faux portefeuille, la robe est bien fermée derrière;
– Peut on faire le top serré comme la robe? Oui, c’est possible mais il faudra rallonger les liens et reprendre les explications de la robe pour poser les liens 🙂
Je crois avoir répondu à toutes vos questions, mais n’hésitez pas à me les poser si j’en ai oublié !

Je vous le dis tout de suite, à mon sens la robe Pensée n’est clairement pas un patron accessible à des débutantes, surtout en raison de la matière que l’on utilisera pour réaliser ce patron, et du cumul entre le décolleté en V (qui demande quand même de la précision), et la viscose qui est un tissu fuyant. Avec de la minutie, elle est accessible, mais je pense que le niveau de difficulté de 4/5 est tout à fait réaliste.

Deer and Doe Pensée
Deer and Doe Pensée

Lors du test, j’avais cousu la version débardeur, mais qui ne s’est finalement pas avérée portable puisque j’avais un peu tiré sur le tissu et mon décolleté était beaucoup trop prononcé (en clair, ça baillait beaucoup trop). Mon premier conseil si vous souhaitez coudre ce patron serait donc de faire très attention lorsque vous cousez de ne pas trop tirer sur le tissu. C’est la viscose qui sera préconisée ici, un tissu fluide avec un joli tomber pour avoir un croisé réussi dans le dos, et un joli V dessiné devant. Mais forcément, un tissu très fuyant implique de grandes responsabilités vous obligera à être très attentives à votre couture: le livret d’explications propose des coutures de soutien, et je vous déconseille de les zapper, elles vous permettront de bien suivre les courbes du patrons et de maintenir le tissu en place. Vous pouvez également coupler ces piqures de maintien avec l’utilisation du Fabulon, qui permet de rendre le tissu un peu plus rigide pour le coudre: un petit “pschitt” sur le décolleté, et c’est parti pour une jolie cousette.

J’ai donc choisi de vous présenter la version robe car c’est cette version qui me tentait énormément: depuis le test, je suis bloquée sur l’association de ce patron version robe avec mon tissu à (gros) pois. Cette jolie viscose provient de mon stock (et originairement de mon magasin local), et je l’ai également achetée en négatif (c’est à dire sur fond blanc avec des pois noir), j’aime tellement son côté graphique! Je suis finalement super contente de cette association qui casse complètement le côté romantique de la robe et lui donne un côté rock que j’adore. Elle a la longueur parfaite pour moi (juste au dessus du genou), et elle est très confortable à porter, avec son long lien à nouer à la taille qui donne un effet blousant au haut de la robe. Des pinces poitrines sont prévues sur chaque côté: elles partent du haut de la robe au niveau des bretelles, une construction assez inhabituelle et personnellement j’adore le rendu!

Je suis partie sur une taille 48, sans aucune modification, la robe étant plutôt fluide, elle tombe très bien comme ça. J’ai manqué de tissu pour faire les parementures dos (pour info j’avais un coupon de 2 mètres, je ne l’ai peut être pas optimisé au maximum mais j’ai déjà fait un peu de Tetris pour les autres pièces), je les ai donc coupées dans une popeline de coton noire. Ça m’a pas mal facilité la tâche car je vous avoue qu’après mon échec du test j’ai un peu proscrastiné pour me remettre à coudre de la viscose très fuyante et cette solution de parementure en popeline m’a sauvé la mise. Reste que sur le décolleté devant, c’était viscose contre viscose, donc j’ai un peu serré les dents pour ne pas foirer mon décolleté. Avec un peu de minutie, ça se fait 🙂

Pour ce qui est du dos, aucun risque que la robe ne s’ouvre avec un coup de vent car les deux pans du dos sont assemblés sur les côtés. Le dos croisé est vraiment du plus bel effet je trouve!


Pensée est un très joli patron, comme Deer and Doe sait les proposer avec de jolis détails et une allure générale très moderne. J’ai bien envie de m’en faire, comme l’ont proposé les filles sur le shop, une version top classique, blanche ou noire. Reste à réaliser que la liste des envies ne peut pas infiniment s’allonger, et que les journées ne font que 24H… La seule chose qui manque à mon sens sur le patron ce sont les poches. J’ai tellement l’habitude d’en avoir que je les cherche régulièrement, mais bien sur c’est un détail!

J’espère que je vais beaucoup la porter cet été, je compte sur le soleil pour arriver et s’installer durablement parce que je vous avoue tout: j’ai chopé le seul rayon de soleil de la journée au moment des photos, le reste du temps c’est pluie à volonté! Je sais déjà qu’elle sera dans ma valise pour le Hellfest et je compte également la porter pour une petite session photo en famille avec une talentueuse photographe!

Je profite de l’article pour vous remercier pour vos gentils messages, ici en commentaires ou en privé, c’est un vrai plaisir d’échanger avec vous et j’apprends beaucoup! N’oubliez pas de vous abonner à la newsletter si l’article vous plaît, et de partager la photo suivante sur Pinterest! Les petits mots ici en commentaire sont toujours lus, je tâche de répondre à chacune d’entre vous, alors n’hésitez pas à donner votre avis ici!

Manteau Opium Deer and Doe

**** Opium, le manteau de Deer and Doe ****

Hello à toutes!

J’espère que vous allez bien, moi je suis super heureuse, grâce à vous.

Je ne me remets pas de l’accueil que vous avez fait à ma robe Magnolia, mille mercis à toutes, merci à toutes les nouvelles par ici, merci de me faire voir que mon contenu vous plaît, c’est unique comme sensation à vivre pour moi! Bien sûr je précise que déjà le patron est topissime et c’est bien pour cette raison que vous avez été nombreuses à aimer ma version, mais je crois que le combo bordeaux+décolleté profond est vraiment très sympa (vous êtes plusieurs à vouloir la même version avec un bordeaux).

Bref, une super sortie pour ces nouveaux patrons, et je reviens aujourd’hui pour vous parler de l’autre nouveauté patron de Deer and Doe qui est un patron de manteau, le manteau Opium.

C’est le premier patron de manteau de la marque, et je pense que vous étiez nombreuses à l’attendre. J’ai l’impression que comme Magnolia, ce nouveau patron vous a énormément enthousiasmées et c’est avec le même plaisir (que j’espère partagé) que je vous présente ma version aujourd’hui.

Je n’ai pas pu tester le manteau Opium, contrairement à la robe Magnolia, car j’étais absente pendant la période de test (mes vraies premières vacances depuis des années), mais Camille m’a proposé de faire une review du patron, il faut dire que ce patron me plaisait énormément sur le dessin technique: sans surprise car c’est du Deer and Doe, et le côté manteau swing avec une touche moderne m’a vraiment tapé dans l’oeil! Je vous présente donc ici la version que j’ai cousue avec le patron finalisé.

C’était  donc l’occasion pour moi de me coudre une pièce technique et compliquée (accessible pour un patron de manteau, mais une première pour moi) et de me jeter enfin dans le grand bain. J’adore coudre des pièces techniques mais j’ai un peu (beaucoup) tendance à procrastiner pour me lancer dedans, surtout parce que j’ai peur de foirer. Du coup, la review m’a obligée à me mettre un coup de pied où je pense pour ENFIN me lancer.

Manteau Opium Deer and Doe

Pourtant j’adore le challenge, et j’aime progresser, je prends de plus en plus de plaisir à me coudre des pièces vraiment techniques (comme les chemises ou les pantalons), mais parfois j’ai juste peur. Je pense qu’on passe toutes par là, mais du coup, le fait que ce soit un patron Deer and Doe m’a rassurée d’avance, et je me suis lancée en confiance. Pour tout vous dire, je n’ai même pas fait de toile (oui je joue avec ma vie).

Manteau Opium Deer and Doe

 

J’avais déjà une association lainage-doublure dans mon stock, que j’avais prévue pour un autre manteau, et du coup j’avais le bon métrage des deux tissus (soit 3 mètres pour le tissu principal  qui avait une laine de 150cm et 2 mètres et quelques pour la doublure – j’ai suivi à la lettre les recommandations de métrage du patron ici, contrairement à ce que j’avais pu faire pour la robe Magnolia). J’ai longtemps hésité à me racheter un autre combo de tissus, mais j’essaye d’écouler mon stock avant de racheter désormais, et je trouvais dommage de laisser ce joli tissu dormir dans un coin alors qu’il est pile dans mes couleurs (si vous vous souvenez, le bordeaux faisait partie des couleurs que j’ai sélectionné dans mon article d’inspirations couture ici). Bien sûr il a fallu que je lutte contre moi même car j’aimais énormément la version de présentation du patron, et je me voyais bien avec une jolie version noire. Ce sera peut être pour l’an prochain!

Manteau Opium Deer and Doe

Le tissu principal vient donc de chez Pretty Mercerie, il n’est plus disponible désormais (je l’avais acheté il y a presque un an), et il s’agit d’un sergé de laine bordeaux.

Ce tissu est vraiment d’une qualité de dingue, mais vraiment, il est doux, soyeux et fin. Je ne me souviens plus du grammage par mètre carré, qui est pourtant très important pour le choix de votre tissu.

Je pense que finalement, le mien convient parfaitement à la réalisation de ce patron, car il est très souple, par contre, ce ne sera pas un manteau d’hiver car il est trop fin. Et c’est là que je suis un peu déçue, car le tissu était quand même cher (29,80€ le mètre, et les lainages vendus cette année sont à un prix que je trouve exorbitant, pour du tissu non produit en France, pas bio ou équitable non plus, mais bon bien sûr chacun fait comme il veut), et sur le moment je n’ai pas suffisamment prêté attention au poids du tissu: ERREUR!

Je me retrouve donc maintenant avec un manteau très fin, alors que je pensais pouvoir en faire un manteau d’hiver… Autant vous dire que c’est un peu la déception ici, car quand je l’ai reçu je ne me suis pas rendue compte qu’il serait trop fin, n’ayant jamais réalisé de manteau. Soyez donc attentives au poids de votre tissu, d’une part pour qu’il soit compatible au patron, mais attention à ce qu’il ne soit pas trop fin pour avoir un manteau bien chaud pour l’hiver. Bref! Tout ça ne m’empêche pas de beaucoup aimer ce manteau, c’est juste que je ne le prendrai pas pour aller au ski!

Pour ce qui est de la doublure, elle vient de chez Mondial Tissu, mais je crois qu’elle n’est plus disponible (je l’avais achetée l’an dernier, et c’était déjà une fin de rouleau). Je suis vraiment contente de mon assemblage de couleurs, et la doublure me plaît tellement que j’ai beaucoup hésité à la garder pour m’en faire une robe (magnolia, au hasard!). Pour ce qui est des autres fournitures (thermocollant et boutons pressions), j’ai tout acheté dans un magasin local.

Manteau Opium Deer and Doe

 

Manteau Opium Deer and Doe

Je n’ai pas eu de difficulté pour assembler mes pièces, c’est long et minutieux mais tout s’emboite parfaitement, il y a pas mal de crans de montage qui permettent d’avoir des repères. Ceci dit, j’ai pas mal utilisé le découd-vite pour faire et refaire certaines coutures pour que le tomber soit vraiment joli, et j’ai pas mal cousu à la main également, notamment lorsque c’est préconisé dans le patron. Comme Lise, je me suis trompée en assemblant ma parementure à l’extérieur de mon manteau, et j’avoue que j’ai un peu bloqué sur cette étape. J’ai donc tout défait et repris à la main, en épinglant bien mes pièces et finalement j’ai réussi à avoir le bon rendu.

Manteau Opium Deer and Doe

 

Manteau Opium Deer and Doe

 

Mon lainage avait vraiment une bonne tenue, donc je n’ai pas eu de problème de déformation (j’avais un peu peur de cet écueil en n’ayant jamais cousu de manteau), mais bien sûr, l’entoilage des pièces y est pour beaucoup.

La seule chose que je déplore sur le patron (et là pour le coup je ne sais pas si c’est toutes les versions ou seulement celle que j’ai reçue en pdf), c’est qu’à mon sens il serait bien de préciser aux emmanchures quelle est la ligne de découpe pour la doublure et quelle est la ligne de découpe pour l’extérieur (soit en l’écrivant sur le patron, soit en proposant des repères sur les lignes du patron). Si ça doit sembler évident à certaines, je me suis vraiment posée la question et j’ai trouvé dommage que ça n’apparaisse pas.

Après pour ce qui est des explications, je n’ai pas eu de difficulté. Les explications sont vraiment claires et les schémas aident beaucoup. Les poches façon origami sont posées comme des poches passepoilées classiques et je remercie ma machine à coudre (toujours la Pfaff Quilt Expression 4.2) de gérer les épaisseurs comme personne!

Je sais qu’une personne m’a expliqué avoir eu des difficultés pour poser cette poche passepoilée et trouver les explications pas claires. Ce n’était pas mon cas mais si cela vous arrive, n’hésitez pas à bien regarder les schémas, sur lesquels figurent parfaitement clairement si l’on doit poser les pièces envers contre envers, ou endroit contre endroit (sur les schémas l’endroit et l’envers de votre tissus sont différenciés par une texture et c’est bien expliqué dans le patron).

Bref, ce fut long, mais j’y suis arrivée sans difficulté majeure!


Manteau Opium Deer and Doe


Manteau Opium Deer and Doe

Manteau Opium Deer and Doe

Et le rendu? on en parle?

Je vous ai  expliqué plus haut que j’étais déjà convaincue par le patron lorsque j’ai reçu le dessin technique, mais je vous avoue que je ne me suis pas vraiment projetée dans la version la plus épurée. Celle qui m’a de suite parlé par contre, c’est bien la version ceinturée, celle que j’ai réalisée donc. Le gros point positif pour moi ce sont les manches raglan (j’adore ça et je trouve que ça tombe bien sur moi), et j’adore encore plus que les manches soient formées en deux morceaux pour bien épouser la forme du bras, je trouve que ça leur donne encore plus de tenue et le rendu est très beau.


Manteau Opium Deer and Doe

J’avais un peu peur du côté oversize du manteau, surtout que ma carrure est plus petite que le bas de mon corps, je me suis donc basée sur un 46 et non un 48 pour coudre le manteau et je pense que c’était la bonne solution, compte tenu notamment de mon tissu plus fin que celui préconisé. Si jamais je le refais avec un lainage plus adapté, je pense néanmoins partir sur le 48 pour avoir un confort suffisant.

Par curiosité, j’ai quand même testé de porter le manteau sans ceinture (sur les dernières photos), et j’ai vraiment été surprise car finalement le rendu est vraiment très très sympa également. Vous me direz ce que vous en pensez mais moi j’aime beaucoup.

Les manches sont un peu longues sur moi car je suis petite, et je n’ai pas pensé à les raccourcir. Ceci dit j’aime bien que mes manteaux aient des manches bien longues.

Manteau Opium Deer and Doe Manteau Opium Deer and Doe

Certaines ont trouvé que le cou était trop dégagé mais il me semble que les manteaux à col tailleurs ont tous un rendu similaire, en tous cas cela ne me gêne pas le moins du monde et je porterai avec un grand plaisir mon manteau avec un joli châle tricoté cet hiver.

Ce joli manteau m’a donné envie d’en apprendre plus sur le montage des vestes et des manteaux et de me pencher un peu sur les méthodes tailleur… Suite au prochain épisode donc ^^

 

Manteau Opium Deer and Doe

 

Manteau Opium Deer and Doe

Manteau Opium Deer and Doe

Voilà les filles, j’espère que cet article vous aura plu et n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire: j’aime bien savoir si vous avez lu l’article et si ça vous a plu et ça m’encourage à continuer, et à ne pas me sentir seule devant mon écran!

Si l’article vous plaît, vous pouvez aussi le partager sur Pinterest!

 

Manteau Opium Deer and Doe