**** Brune, la petite dernière de Chez Machine ****

**** Brune, la petite dernière de Chez Machine ****

Certaines diront qu’il était temps, mais comme on dit mieux vaut tard que jamais, aujourd’hui je vous présente un des derniers patrons de la marque Chez Machine, la robe Brune, sortie en novembre à l’occasion du salon créations et Savoir Faire.

Robe Brune Chez Machine
Robe Brune Chez Machine

Comme vous le savez si vous me suivez depuis un moment, je teste régulièrement les nouveaux patrons de Chez Machine. Cette collection n’a pas fait exception, et j’ai eu le plaisir de tester cette fois la robe Maya ainsi que la robe tee-shirt Brune. Lorsque je procède à un test, désormais, je fais systématiquement une toile afin de vérifier le tomber du vêtement, du coup, pour vous en parler sur le blog, généralement je couds une version définitive du vêtement et je n’ai pas toujours le temps de vous le proposer en temps et en heure pour la sortie. Cette fois, le salon CSF étant passé par là, il m’aura fallu une longue période avant que je puisse vous présenter ma version de Brune tout d’abord.

Robe Brune Chez Machine

Je ne vous parlerai pas de Maya dans cet article, car elle a été déjà très bien présentée sur d’autres blogs de couture, et je ne suis pas sûre d’avoir le temps d’en recoudre une version. Vous pouvez néanmoins voir son rendu sur moi sur le site de la marque puisque Aurélie m’a proposé d’être le “mannequin” pour Maya, en version robe ET en version tunique!

Robe Brune Chez Machine
Robe Brune Chez Machine

Petit aparté à ce sujet tout de même: j’aime beaucoup Maya, même si comme je l’avais expliqué dans mon dernier podcast en date, sa coupe me laissait dubitative au départ (#teamtaillecintrée). Finalement les versions définitives cousues pour les photos m’ont finalement énormément convaincues, le choix du tissu y est forcément pour beaucoup (ma toile n’était pas suffisamment fluide je pense).

Pour ce qui est de Brune, c’est différent, le dessin technique m’avait énormément plu mais alors ma version de test m’avait refroidie. Brune est une robe tee-shirt loose qui est un peu parfaite pour les jours où l’on a envie de cocooning: une coupe oversize, des emmanchures tombantes, et un vêtement en jersey pour le confort. Sur le papier elle a tout bon. Sans que ce patron soit d’une originalité folle, j’ai beaucoup aimé le concept: je ne dis jamais non à un vêtement confortable. Il est même possible de rajouter des volants aux manches pour donner un petit côté chic à Brune.

Robe Brune Chez Machine
Robe Brune Chez Machine

Comme je vous le disais donc, j’étais convaincue sur le papier mais ma version de test était bof. Trop courte, l’encolure un peu trop près du cou pour moi: j’ai fait ma petite liste de recommandations à Aurélie, qu’elle a suivies et puis, je n’ai pas eu le temps de me refaire une version définitive (comprendre, moins courte et avec une encolure plus dégagée). Je n’étais toujours pas convaincue par les volants aux manches (je ne suis pas très volants), mais j’étais tout de même convaincue par le potentiel “basique” du patron (tee shirt, robe, manches courtes ou longues, avec ou sans volants…)


Robe Brune Chez Machine

Puis vient le CSF, pendant lequel j’ai aidé un peu sur le stand Chez Machine. Et là le coup de coeur, Aurélie avait fait deux versions de présentation de Brune (l’une noire avec manches longues et volants, l’autre dans un tissu également foncé et à grosses fleurs, toujours à manches longues et volants). En voyant ces versions sur les portants, j’ai vraiment changé d’avis sur la présence des volants, puis en voyant Aurélie porter Brune, je me suis dit “il me faut une version à volants”. Ce fut donc chose faite quand je suis rentrée.

J’ai choisi un jersey Milano (avec un tomber assez lourd donc), de couleur kaki, qui provient d’un magasin local (j’ai envie d’un dressing complet de couleur en kaki en ce moment, comme vous pourrez le constater prochainement!), et je suis partie sur une taille 48, que j’ai rallongée pour me sentir plus à l’aise (environ 3-4 cm). Brune est une robe vraiment courte, et je vous conseille de checker la longueur avant de vous lancer car la version du patron est un peu courte sur moi, et je ne mesure qu’1m61. Bien sûr, tout ceci est une affaire de goût personnel, mais dans un vêtement conçu pour être à l’aise, je préfère personnellement être à l’aise en longueur ET en largeur.

A ce sujet, je me permets un petit aparté: comme l’a souligné Perrine dans son article (je craque pour ses versions, je crois que c’est encore plus joli sans les volants!), il semblerait que la ligne Allonger/raccourcir ait été oubliée sur le patron, et Aurélie s’est engagée à la rajouter pour les prochains. Personnellement, je ne m’en suis pas aperçue lors du test car je l’ai réalisé un peu en urgence, mais de mon point de vue, ce n’est pas un oubli gravissime. Parenthèse fermée, mais sachez qu’il est quand même mieux de rallonger vos pièces en fonction de cette ligne et non en rajoutant quelques cm en bas de votre pièce devant.

J’ai donc cousu Brune quasi totalement à l’aide de ma recouvreuse. Pour cette fois, je me suis passée de l’aiguille double pour les ourlets (#flemme), j’ai simplement réalisé une surpiqure avec le point extensible de ma machine. Une cousette extrêmement rapide et simple à réaliser, sans les volants c’est vraiment à coudre les yeux fermés! Pour tout vous dire, je n’ai même pas lu les explications, ce sont exactement les mêmes étapes à suivre pour tout top en jersey, donc je n’ai même pas réfléchi à essayer de suivre des étapes. Pour les mamans qui passent par ici et qui n’ont pas le temps, ou toutes les autres qui sont super actives et débordées, je vous conseille vraiment ce patron, qui aurait pu entrer dans mon article “5 patrons débutants disponibles en grande taille”.

Le point extensible de ma machine à coudre

Finalement, quand j’ai passé la robe, je n’étais pas convaincue. La coupe globale me plaît, mes ces volants?!? Je ne sais pas, je crois que les volants ne sont définitivement pas pour moi. J’ai l’impression que ça me rajoute énormément de volume sur les bras (et je n’ai pas besoin de plus de volume je crois!). Ma maman a pourtant aimé cette robe, mais je crois qu’en ce qui me concerne, je n’ai pas l’habitude!! Bref, je vais voir si je la porte beaucoup ou pas, et je vous en donnerai des nouvelles. Tout ça pour vous dire que ce qui va très très bien aux copines n’est pas pour nous forcément !

J’ai testé de porter les volants sous un pull et ça ne gêne pas du tout, point important puisque nous sommes en hiver et que personnellement, une robe en jersey, fut-il Milano, n’est pas assez chaude. Pour la porter seule, préférez plutôt un jersey de laine vraiment épais. Cela donnera vraiment un très joli tomber à la robe et vous serez bien au chaud!

En attendant, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en me laissant un petit commentaire.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager et à l’épingler sur Pinterest, et n’oubliez pas non plus de vous abonner à la newsletter, dans la colonne de droite!

Robe Brune Chez Machine