Combinaison Sirocco Deer and Doe

**** Ma seconde combi Sirocco, de Deer and Doe ****

Sur les réseaux sociaux, elle fait un véritable carton, la version papier a été plusieurs fois Sold Out, c’est certainement LE patron de l’année, j’ai nommé la combinaison Sirocco de Deer and Doe! Je ne vais pas vous faire un article très long puisque je vous l’ai déjà présentée en long, en large et en travers dans mon précédent article lors de la sortie du patron, mais je vais quand même vous parler un peu de ma nouvelle version et vous donner de petits conseils pour éviter les erreurs que j’ai vues de manière répétée sur Instagram 🙂

Combinaison Sirocco Deer and Doe

Les versions fleurissent à vitesse grand V sur Instagram (d’ailleurs il faut que je fasse une version noire, car celle de mon test n’est pas portable! Snif!), toutes plus belles les unes que les autres. Ma version à fleurs vous a énormément plu et je vous remercie pour son acceuil. Elle a également beaucoup plu à ma grand mère, qui dès qu’elle me voit avec me dit “mais qu’est ce qu’elle te va bien cette truc avec ces fleurs” (haha!).
Bref, moi je l’aime comme un pyjama, et je savais qu’il m’en fallait une autre. Sur instagram, je vous ai proposé de voter entre deux tissu pour me décider sur ma version suivante: un tissu plutôt épais à gris à pois noirs ou un tissu jersey de coton biologique, plus fin en terme de texture mais aussi plus voyant: un gros motif “abeilles” doré, sur fond prune (très discret, comme d’habitude!!).

Combinaison Sirocco Deer and Doe

Les abeilles ont finalement gagné, de peu mais elles ont gagné, et je vous avoue qu’après le vote, j’ai encore hésité car je voyais vraiment bien les deux tissus dans une sirocco. Pour une fois, je me suis dit que j’allais écouter ce qu’on me disait (et pourtant dans la vraie vie ça ne m’arrive pas vraiment… oups!), et de partir sur les abeilles.

Quand j’ai commencé à vouloir couper cette version, mon homme m’a dit “oulà, c’est quoi ça?!” en parlant du tissu (alors que d’habitude il ne dit rien…), j’ai un peu douté -genre deux secondes, et puis c’est tout!- et j’ai coupé ma combi.

Comme pour la précédente, je suis partie sur la taille 48, en raccourcissant un peu les jambes pour la porter les chevilles à l’air, et le confort est toujours dingue! Je voulais surpiquer l’encolure avec un joli fil doré mais il n’était pas assez extensible et n’a pas tenu le choc, j’ai donc du découdre ma jolie surpiqûre et pourtant j’aimais beaucoup le rendu. Pas de surpiqûres donc et pas de raccords non plus, je n’avais pas assez de tissus pour en faire (et puis je suis feignante!).
Le tissu abeilles et un tissu bio, que j’ai trouvé sur tissu.net: je suis sincèrement bluffée par le fait que ce soit un tissu certifié GOTS, complètement bio, puisque l’aspect ressemble parfaitement à un jersey non bio. L’extensibilité est au rendez-vous, la texture également, bref une véritable qualité et une beauté des motifs qui me plaît énormément (bon, bien sûr il faut aimer ces gros motifs très voyants, mais comme vous le savez j’adore ça!).
Petite déception cependant au niveau du tissu: il est vendu en 170cm de large, je me voyais donc tellement mais tellement large pour faire mes raccords, alors qu’en réalité le motif s’arrête loiiiiin du bord, je pense qu’en réalité il n’est imprimé qu’en 150 de large: on a donc une très grosse bande perdue sur chaque côté et c’est bien dommage puisque j’ai carrément du faire du Tetris pour caser tout le monde (et cette fois, je ne pouvais pas me permettre de me tromper de sens pour couper dans les abeilles, ça se serait beaucoup trop vu…).


Ce jersey a beaucoup plus de tenue que ma version précédente pour laquelle le tissu était plus mou, et malgré tout le confort est totalement au rendez-vous. Vous l’avez déjà aperçue sous mon gilet rendez-vous car je les porte énormément ensemble: les deux couleurs sont parfaitement identiques. Sur le site de tissu.net le tissu est vendu comme étant bordeaux, mais personnellement je trouve qu’il se rapproche plus du prune très foncé et qu’il correspond donc parfaitement avec le coloris Madame Rêve de mon Gilet Rendez-vous.
Si vous êtes débutantes, je vous conseille de tester un ou deux patrons en jersey avant de vous lancer dans Sirocco: pourquoi pas le patron Plantain qui vous permettra de vous faire la main sur la matière et par la même occasion de vous entraîner à poser une bande d’encolure! Sirocco est vraiment accessible si l’on a une première expérience en jersey, il faut simplement être attentive à deux choses:

  • le sens des plis: j’ai vu beaucoup de versions passer avec les plis du bas de la salopette repliés vers l’intérieur, et je trouve ça dommage car le rendu est quand même différent et ils sont beaucoup plus flatteurs quand ils sont dans le bon sens!
  • la superposition du corsage: les petits crans qui figurent comme repère sur le corsage ne sont pas destinés à marquer l’endroit où se positionne la pointe du corsage, mais bien à être superposés l’un sur l’autre pour l’effet cache coeur du patron.

Ce sont les deux petits écueils que j’ai pu constater sur les réseaux sociaux, mais en dehors de cela pour moi, si vous êtes attentives, elle est vraiment accessible (et donc très confortable, je le répète une millième fois!).
Si vous avez peur du décolleté trop prononcé, n’hésitez pas à porter un débardeur dessous, c’est ce que je fais aussi.
Et enfin, si vous pensez que Sirocco n’est pas pour vous, je ne peux que vous inviter à lire le super article de Louise à ce sujet: Amen! Sans compter que bien entendu sa version est juste su-per-be!!

Les photos ont été prises il y a plusieurs mois (je n’avais pas pris le temps de préparer l’article pour le blog), c’est pour cette raison que je porte un gilet en mohair sur les photos mais rassurez vous, ici c’est la canicule, j’ai rangé depuis mon joli gilet pour l’hiver qui arrive!