**** Blouse Virevolte, Atelier Scammit ***

**** Blouse Virevolte, Atelier Scammit ***

Je n’avais encore jamais cousu de patron de la marque Atelier Scammit, pourtant à force de voir de jolies version défiler sous mes yeux, j’avais terriblement envie de me lancer.

C’est lorsque la marque a sorti un patron en collaboration avec Artesane que j’ai finalement craqué, non pas sur le patron en question, mais sur la blouse Virevolte. J’ai beaucoup hésité avec Zéphir et Eugénie (mais cette dernière a plus un look estival), ce sera certainement pour une prochaine fois (pour une fois j’ai été raisonnable et je n’ai pris qu’un patron!).

Atelier Scammit blouse virevolte

Atelier Scammit blouse virevolte

Atelier Scammit blouse virevolte

J’avais très envie pour cet hiver de me coudre des blouses dans lesquelles je serais vraiment à l’aise, avec un look un poil bohème, qui soient loose mais qui ne fasse pas sac. J’ai donc trouvé mon bonheur avec Virevolte, qui est disponible en PDF sur le site de la marque ici (pour 9,50€) ou bien en pochette, tant sur le site de la marque que sur des merceries en ligne comme Rascol (pour le prix de 15€).

Sur le devant ainsi qu’au dos, le patron propose des découpes en V, ce qui, je trouve, est vraiment idéal pour avoir un vêtement raffiné et chic mais dans lequel on se sent parfaitement à l’aise avec nos rondeurs. Vous pouvez choisir des manches courtes ou longues, rajouter un mancheron sur les épaules ou un petit volant aux poignets de manches, et vous pouvez également transformer votre patron de blouse en robe.

Bref, ce patron propose de très jolis détails, qui je trouve font vraiment la différence et vous permettent bien sur de réaliser énormément de variations de ce patron. Je vous laisse d’ailleurs une petite image de toutes les variations possibles:

Blouse Virevolte Atelier Scammit

Vous le savez, je ne suis pas une grande fan des PDF dans l’absolu, mais bien sûr, lorsque j’ai voulu me la coudre, il me la fallait là, tout de suite, maintenant.

J’ai donc pris l’option PDF (qui en plus est plus abordable), et je me suis lancée tête baissée, et sans faire de toile (ouch!). J’ai choisi la taille 48 en suivant le tableau des tailles, mais surtout en fonction de mon tour de poitrine: la blouse étant très froncée au niveau des hanches, je savais que je n’aurais pas de souci à ce niveau là, et que je n’avais pas besoin de focaliser sur mon tour de taille ou mon tour de hanches.

Dans un premier temps, j’ai eu un peu de mal à trouver le tissu que j’allais choisir, en raison de mon stock qui n’est pas vraiment fourni en coupons de plus de 2 mètres. J’ai un tissu Rifle Paper Co qui me paraissait parfait pour cette jolie blouse, mais pour le coup la laize n’était pas suffisante (il m’aurait fallu au minimum 2m30 pour la version blouse, et dans ce tissu là, j’aurais plutôt vu la version robe ).

Finalement j’ai donc jeté mon dévolu sur cette double gaze Atelier Brunette achetée cet été sur le site Rascol, et dont j’avais 2 mètres en stock. Dit comme ça, on dirait que c’était un peu par défaut, mais je vous rassure, ce n’était absolument pas le cas, je suis ravie d’avoir enfin trouvé un projet pour ce joli coupon!

Atelier Scammit blouse virevolte

Pour ma taille, le métrage préconisé était donc de 2 mètres, et je vous confirme qu’il les fallait bien, je n’ai eu que très peu de chutes, ce patron est donc vraiment très gourmand en terme de métrage, ne faites pas l’impasse sur les recommandations!

Atelier Scammit blouse virevolte

Atelier Scammit blouse virevolte
Petit souci capillaire!

Atelier Scammit blouse virevolte

Sur la photo on dirait que c’est bizarre au niveau de l’encolure, ce n’est pourtant pas le cas “en vrai”.

 

Ceci dit, le plan de coupe est bien fait (pour vous aider à optimiser votre tissu), et dans le patron il est bien précisé quelles sont les marges de coutures prévues pour chaque étape(personnellement je préfère toujours quand les marges de couture sont incluses). Il suffira juste de penser à vérifier pour chaque étape quelles sont les marges de couture déjà prévues: ce ne sont pas les mêmes s’il s’agit de coutures anglaises ou de l’encolure par exemple (ça c’est le genre de détail avec lequel je me faisais souvent avoir à mes débuts en couture, j’oubliais souvent de vérifier si j’étais sur la bonne marge!).

En parlant d’encolure, je trouve que la finition est vraiment très jolie avec un petit biais qui rend le tout très propre. Personnellement j’ai fait du biais dans mon tissu (c’est d’une simplicité enfantine, je trouve, et puis j’aime bien procéder ainsi car je suis sûre d’avoir le biais assorti au tissu: si je cherche dans mon stock, je n’ai jamais ce qu’il faut pour le bon projet en termes de couleurs – ce serait trop beau!)

Atelier Scammit blouse virevolte

Atelier Scammit blouse virevolte

Comme je vous le disais plus haut, je n’ai donc pas fait de toile et j’ai cousu directement ma double gaze. Je n’estimais pas prendre un très grand risque étant donné que je n’ai jamais de souci pour “rentrer” dans un vêtement de carrure taille 48.

J’ai suivi la notice de montage, qui au passage est vraiment très détaillée, et illustrée avec nombre de photos, et la marque propose de très jolies finitions pour la plupart en couture anglaise (le top du top !).

Je n’ai pas suivi le patron pour quelques étapes: il est recommandé de poser du thermocollant le long de l’empiècement en V mais je ne l’ai pas fait car j’avais peur de trop rigidifier ma double gaze et de l’effet montgolfière potentiel! Du coup, j’espère ne pas avoir de souci dans le temps au niveau de la tenue de la couture de l’empiècement, il va falloir que j’y fasse très attention. Par ailleurs, j’ai posé un petit froufrou au bas des manches, mais là je n’ai pas suivi les explications, j’ai vraiment fait ça à ma façon, je pense que concrètement ça ne change rien mais je vous le dis ^^

Atelier Scammit blouse virevolte

Atelier Scammit blouse virevolte

 

Seulement voilà, à l’essayage, c’était large, notamment au niveau des épaules et des manches (le reste est déjà supposément large sur ce patron donc c’était bon!). Sur le coup j’étais vraiment déçue et je vous avoue que je n’avais pas regardé le tableau des tailles du vêtement fini (il me la fallait tout de suite, je vous le dis!!), donc j’ai mis quelques jours ma blouse de côté avant de la reprendre. Je ne sais pas si pour vous c’est comme moi, mais quand je termine un vêtement, j’ai du mal à revenir dessus tout de suite si quelque chose ne va pas.

Et d’ailleurs, la plupart du temps, je n’en suis que rarement convaincue le jour même: il lui faut quelques jours de repos avant que je revienne vers lui, que je le réessaye, et que je me dise que, quand même, ce serait vraiment pas mal de reprendre le petit truc qui cloche.

Atelier Scammit blouse virevolte

Donc après une semaine sur mon mannequin de couture, j’ai fini par découdre les manches des emmanchures. J’ai enlevé 2 cm au niveau du haut de l’épaule pour remonter un peu mes manches et diminuer la carrure, puis j’ai carrément coupé le long de ma couture anglaise pour chaque manche, et j’ai refait une couture anglaise (j’ai donc enlevé 2 cm environ à la largeur des manches, puis j’ai de nouveau assemblé mes manches à l’emmanchure. C’est désormais beaucoup mieux, ce qui me fait penser que j’aurais certainement pu directement faire la taille 46 (peut être ce sera le cas pour la prochaine fois!).

Je reviens rapidement sur le tissu Atelier Brunette que j’ai utilisé, car j’en ai déjà parlé lors de ma réalisation du Charlie Caftan (que vous pouvez retrouver ici): personnellement ma robe a très bien passé tout l’été en étant portée et lavée maintes fois, et cette blouse prend le même chemin, elle a déjà été pas mal portée et aucun pois ne s’est décousu ou abimé. Je vous ferai un retour si jamais ça arrive mais pour le moment je suis satisfaite. On peut constater que le blanc est légèrement transparent, mais ça ne me choque pas personnellement et je la porte telle quelle.

En résumé j’ai beaucoup aimé réaliser ce patron, qui est vraiment très accessible même pour une débutante, je pense, et qui permet d’apprendre plusieurs techniques: ça peut être une occasion parfaite de réaliser des coutures anglaises, et d’apprendre à faire des fronces pour l’empiècement, ainsi que d’apprendre à poser un biais sur l’encolure.

En terme de style, je rajoute un petit conseil, mais bien sûr cela n’engage que moi: avec ce genre de blouse, bien large et bien loose, avec une touche de bohème, je préfère toujours porter quelque chose de “fitté” en bas, ici la jupe Brume de Deer and Doe (mon tout premier exemplaire qui d’ailleurs arrive en fin de vie), je préfère le rendu avec un contraste haut/bas, et je trouve que ce n’est pas toujours flatteur, contrairement à ce que l’on entend parfois, de porter des vêtements larges en haut et larges en bas, on finit par ressembler à un sac. C’est pas parce qu’on est ronde qu’on n’a pas le droit d’être jolie! Nan mais ho!!

Petit Disclaimer:

Je précise que ce n’est ni un test, ni une revue ici, j’ai acheté tant le tissu que le patron, et mon avis n’engage que moi (c’est toujours bon à rappeler je crois!).

 

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest ou à le partager sur les réseaux sociaux. Et si vous n’êtes pas abonné.e.s à la newsletter, je ne peux que vous recommander de remédier à ce problème en vous abonnant (pas de spam, juste une notification par mail lors de la parution d’un article!)

Vous pouvez également me retrouver sur Instagram (elodieblueberry) où je suis très souvent présente.

Atelier Scammit blouse virevolte