Culotte Paola Petit Patron couture
Couture,  Dans la vie d'Elo

**** La culotte Paola, Petit patron couture ****

Bonjour à toutes,

Ce post va être très très long (pour changer!), alors je vous remercie par avance pour votre patience, qui s’avère être parfois infinie, et je vous conseille de vous poser, après un bon bain, ou un bon verre de vin (l’ordi dans le bain, par contre, je vous le déconseille!). On va parler de couture, mais aussi de grandes tailles d’une façon plus générale.

Je vais vous parler du dernier test que j’ai réalisé pour la marque Petit Patron avec la culotte Paola. Je parle d’un test, mais il s’agit en réalité d’une revue, car je n’ai pas participé à la phase de test, j’ai reçu le patron finalisé, à l’occasion de sa sortie (gratuitement), et j’ai décidé de vous en parler ici. Je vous rappelle (c’est toujours utile je crois), que je ne suis pas tenue de présenter cette couture sur le blog ou les réseaux sociaux, et que la marque n’a pas relu mes articles avant leur publication: free as the Wind!

Depuis que je couds mes vêtements, je suis en mode garde robe très complète, enfin! Ça ne m’était jamais arrivé auparavant, en tous cas jamais en achetant dans le commerce. J’arrive mieux à cibler ma taille, et les formes qui me conviennent, ce qui permet de transformer l’essai quand je passe de l’idée à la réalisation. Il me manque encore quelques pièces (je procrastine toujours pour me coudre un jean), mais dans l’ensemble je suis plutôt contente et j’ai tendance à peaufiner et mieux cibler mes cousettes pour être sûre et certaine de les porter.

Je continue à acheter des vêtements, même si c’est vraiment rare, et les sous-vêtements font partie de mes achats. Je suis super difficile en matière de culottes (qui aurait cru que j’écrirais un jour cette phrase!): je n’aime pas les coutures qui rentrent dans les hanches, et de mon point de vue, les culottes sans couture ne tiennent pas dans le temps, et finissent par tomber, pas vraiment très agréable quand tu es en train de courir après les enfants, et que tu sens ta culotte en train de glisser dans ton pantalon…

Les tangas, et les culottes qui rentrent dans les fesses, ça me gêne aussi… Bref, je suis une exigeante de la culotte. Pour les patrons de lingerie, c’est la même chose, je n’ai jamais trouvé mon bonheur, pour la simple raison que le sacro saint patron de lingerie n’est pas fait pour les filles de taille 44 et +(mais nous reparlerons de cette histoire plus tard!).

A l’exception des patrons d’Eclipse Lingerie Studio (j’ai testé son soutien gorge cassiopée, et je l’ai adoré, il faut que je vous en parle ici!!), les gammes de taille sont très peu étendues, alors d’emblée, je tiens à remercier Petit Patron d’avoir pensé aussi aux filles rondes ET d’avoir pensé à la culotte qui ne rentre pas dans les fesses, car oui! Elle ne rentre pas dans les fesses!!! Youpi! Lors de la sortie, Margaux a également proposé un soutien gorge (Marcus), qui malheureusement n’est pas disponible en grande taille, mais cela ne me choque pas. Et oui, personnellement je peux porter un soutien gorge sans armature malgré ma poitrine (j’adore cassiopée comme je vous le disais plus haut, qui est sans armatures et je l’ai réalisé dans la taille 115 D), mais je pense que la clientèle n’aurait pas été au rendez-vous! Peu d’entre vous acceptent de porter des soutien-gorges non renforcés avec une poitrine importante, ce que je peux parfaitement comprendre par ailleurs. Je vais en profiter pour vous dire le fond de ma pensée à ce sujet: pour moi, c’est regrettable qu’il n’y ait pas eu le patron du soutien gorge de disponible à ma taille. Je vous le dis comme je le pense. Ceci dit, j’apprécie déjà l’effort d’avoir préparé le patron de la culotte et je respecte le choix de l’entreprise à ce sujet.

J’ai trouvé dommage qu’il ait été fait à Margaux un procès d’intention sur Instagram lors de la sortie du patron. Je vois mal comment on peut lui reprocher de proposer un patron de culotte grande taille “pour faire bien”, alors qu’elle s’habille elle même en 48, et qu’elle est personnellement concernée par la question. D’autant que pour la culotte, le patronage a été fait différemment pour les grandes tailles et c’est déjà un pas énorme de mon point de vue. La multigradation est de mon point de vue, importante pour les patrons grandes tailles.

Culotte Paola Petit Patron couture

Bref, je vais vous montrer Paola ici, ET JE COMPTE SUR VOTRE INDULGENCE, car il n’est pas facile de poser en lingerie et de s’exposer ainsi. La tenue en culotte sera donc bien en fin d’article car ce n’est pas celle que je souhaite mettre en avant, et vraiment soyez sympa avec moi et dites moi les choses avec tact!

Donc, Paola, la culotte (dont le patron PDF est disponible ici sur le site de la marque), est dispo du 34 au 56; pour 9 euros. Je vous précise qu’il y a en réalité deux patrons, puisque le patronage a été fait différemment pour les tailles 34 à 44 puis 46 à 56.

Le patron propose deux versions, l’une avec une taille normale, et l’autre avec la taille haute. J’ai donc opté pour la taille normale, pour une question d’habitude, je ne me vois pas porter une culotte taille haute au quotidien. J’ai utilisé uniquement des chutes de jersey de coton pour réaliser cette version noire, je l’avais acheté sur le site de Little Fabrics, il y a une éternité, il s’agit d’un jersey de coton et c’est de mon point de vue un jersey idéal pour une culotte, niveau confort on peut difficilement faire mieux. Les élastiques viennent de chez Mercerie Extra (comme toujours! le choix est top, la livraison très rapide et pour un coût presque dérisoire).

Paola a de jolies découpes sur le côté: pour un test, j’ai tout cousu en jersey noir, mais c’est une jolie découpe qui permet de super associations, ou des jeux de dentelle, comme toujours les possibilités sont infinies et n’ont pour limite que votre imagination.

Culotte Paola Petit Patron couture

Tout est très bien expliqué dans le patron (qui n’est vraiment pas compliqué, la lingerie basique, ce n’est pas si inaccessible!), je l’ai personnellement assemblé à la recouvreuse (bonheur et rapidité), et également à la machine à coudre (pour la pose de l’élastique). Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec ce domaine, Margaux a également prévu un ebook à 10€ pour aborder cette thématique (choisir son tissu, lexique, choisir sa mercerie, connaître le taux d’élasticité, choisir sa taille, astuces de montage, etc), n’hésitez pas à aller voir sur son site s’il vous tente. Pour être honnête avec vous, je l’ai reçu avec la revue du patron, mais je n’ai pas eu le temps de le lire plus en détail pour vous en parler, donc je préfère ne pas rentrer plus dans le sujet.


Culotte Paola Petit Patron couture

Revenons donc à Paola: déjà, personnellement j’apprécie le patronage différent. Et puis elle ne rentre pas dans les fesses. Elle est tellement confortable les filles, personnellement, j’en ai recoupé deux qui je l’espère passeront rapidement sous le pied de biche. J’ai choisi la taille 48 sans aucune modification, car le jersey a tendance à pardonner les défauts et il s’étend suffisamment pour pardonner un petit écart de taille.

Un seul conseil que je pourrais vous donner pour coudre Paola, c’est de vraiment bien tendre l’élastique des cuisses et de la taille au moment de le coudre, c’est ce qui permettra à votre culotte de rester bien en place, de ne pas glisser.

Culotte Paola Petit Patron couture
Culotte Paola Petit Patron couture
Culotte Paola Petit Patron couture

J’en profite pour parler un peu d’un sujet qui me tient à coeur, et pour revenir sur les sujets qui ont fait débat récemment sur la blogosphère couture anglophone, et sur l’instagram couture français:

  • l’inclusion des grandes tailles et de leurs morphologies diverses dans patrons indépendants, les tableaux des mesures et l’inclusivité dans la couture.
  • La marque petit patron ne propose que la moitié de son offre lingerie en grande taille, doit on s’en contenter en tant que personne grande taille? et le patron de la culotte est-il proposé pour la “caution” grande taille?

C’est ici un très vaste sujet, sur lequel il sera difficile de faire le tour, sans oublier, tronquer un morceau. Le blog est donc plus propice à ces développements qu’une rapide discussion sur Instagram, toujours raccourcie et simplifiée (de mon point de vue).

Je ne sais pas exactement d’où est parti le débat sur la blogosphère couture américaine, mais le tout est que sur son blog, Helen, du site Helen’sCloset a annoncé au mois de novembre, agrandir la gamme des tailles pour les patrons qu’elle propose (je vous conseille d’aller faire un tour pour voir les patrons qu’elle propose, quelques uns sont susceptibles de finir par ici!).

Je n’ai pas souvent l’occasion de vous parler ici de mes coups de coeur pour les patrons plus anglophones (sauf pour Closet Case), mais je trouve que certaines marques gagneraient à être plus représentées dans notre sphère couture française (je pense à Cashmerette notamment, qui fait des patrons spécialement pour les grandes tailles- ils sont disponibles seulement en anglais par contre-), et c’est le cas de la marque Helen’s Closet. Elle a donc expliqué sur son blog vouloir agrandir la gamme des tailles, étant confrontée à une communauté couture aussi belle que diverse dans sa morphologie, et ressentait le besoin de répondre à cette diversité. Je vous conseille de lire son article, que vous pouvez retrouver ici, et que j’ai trouvé personnellement très touchant. Elle met en valeur la différence d’une très belle manière, et rappelle que la beauté quotidienne est partout, dans les vergetures, dans nos rides d’expression, dans ces bouts de cellulite que l’on aime à cacher par tous les moyens, dans ces bras qui ne sont pas parfaits mais qui sont les nôtres, dans ce corps que l’on a trop longtemps laissé de côté ou maltraité pour mille et une raisons, mais qui mérite d’être apprécié à sa juste valeur.

Je reviens à ce sujet, sur un commentaire que j’ai lu sur Instagram, et qui pensait que petit Patron faisait l’apologie de l’obésité avec sa photo. J’ai été choquée en lisant ces mots. Il ne s’agit bien sûr, pas de faire l’apologie de l’obésité (qui dans ce bas monde, avec toutes les injonctions physiques qui nous oppressent, ferait de l’obésité l’apologie?!), simplement de dire que l’on peut s’accepter comme on est, du moins essayer, et que l’on mérite autant que quiconque de s’habiller, et tout simplement d’avoir des vêtements à sa taille. Il suffit de se rappeler que dans le prêt à porter, les vêtements s’arrêtent au 42-44 pour la très grande majorité et que nous sommes une quantité immense de personnes à nous retrouver de facto exclues de cette possibilité de s’habiller dans le prêt à porter… Est ce que ça ne donne pas à réfléchir, et est ce que nous n’avons pas le droit d’être simplement représentés sur une photo d’une marque de patron? Je crois que nous sommes encore loin d’avoir une représentation diverse et équitable dans le monde de la mode (que ce soit au niveau des tailles, au niveau de la représentation de toutes les personnes racisées, de la représentation de personnes plus âgées…), mais aussi du prêt à porter, arrêtons donc de crier au loup lorsque la représentation, minime, donne une bouffée d’air frais aux filles plus size…

Je pense que nous avons cette chance, dans la communauté couture, notamment anglophone, de pouvoir s’identifier à tellement de morphologies différentes et représentées, que l’on se rend bien mieux compte de ce qui peut exister, mais aussi de ce qui peut manquer en termes de patrons de couture, et de gammes de taille.

En France c’est différent, il y a peu de représentativité des femmes “plus size”, que ce soit en mode ou en couture, et de mon point de vue il y a un gros travail pour développer les patrons grande taille, même si l’offre se diversifie petit à petit, mais aussi pour avoir plus d’indulgence envers les marques qui ont le mérite d’essayer. Beaucoup de marques n’ont que faire d’élargir leur gamme de taille, et celles ci ne sont pas pointées du doigt. Bien sûr, il n’est pas question de faire un procès d’intention aux marques qui s’arrêtent au 44, au 46 ou au 48, je comprends que chacune a ses propres contraintes et ne puisse pas (ou ne souhaite pas) s’y intéresser, mais je pense qu’une petite réflexion générale serait la bienvenue à ce sujet.

Le problème n’étant pas tant d’élargir la gamme des tailles (c’est déjà bien sûr un problème en soi et un débat à mener), mais de comprendre et de grader en fonction de la façon dont les personnes prennent du poids.

Et c’est là que ça se corse, parfois les patrons grande taille, quand ils existent sont simplement une extrapolation d’un même bloc de taille standard, en 38 : certaines personnes ont une silhouette qui s’élargit à la façon d’une pomme (avec une prise plus importante de volume au niveau du ventre), d’autre en forme de poire, et d’autres encore en sablier. Personnellement, et vous le savez certainement déjà si vous me suivez, je suis en “sablier”, la forme finalement la plus facile quand on est plus size, car les formes sont finalement réparties harmonieusement, et je suis dans la continuité d’une gradation normale (je n’ai pas pris beaucoup au niveau des bras par exemple, ce qui m’empêcherait de rentrer dans les manches des patrons grandes taille). Mais ce n’est pas le cas de tout le monde, et c’est peut être pour ça que même plus size, vous pouvez parfois ne pas vous reconnaître dans les cousettes que je vous propose ici. Je peux parfaitement comprendre que ce soit frustrant, quand je tiens un discours selon lequel Deer and Doe ou Chez Machine font des grandes tailles, et que ça tombe bien sur moi et pas sur vous…. Le problème étant qu’en grossissant, on grossit toutes différemment.

Sans parler de la poitrine: Cashmerette était la seule marque jusqu’à récemment à proposer ses patrons en différentes options selon les bonnets de poitrine. Elle a du coup été rejointe par Hélèn’s closet, mais c’est quand même une immense minorité. En effet, la réflexion est très pertinente, je pense: qui grossit en gardant une poitrine de bonnet B? Il paraîtrait curieux que ce soit la majorité des filles curvy!

Je pense qu’il y a des tendances sur les façons dont le poids se répartit sur le corps cependant, comme Helen l’a mis en lumière via son questionnaire. Du coup, je serais à mon tour personnellement très intéressée de les connaître. Pour un challenge personnel, pour m’intéresser aussi à toutes celles qui se sentent délaissées et à la manière de Helen’s Closet, je voudrais aussi vous proposer un questionnaire que vous pourrez remplir si vous êtes une fille ronde et que vous voulez plus de représentativité dans les patrons. Ou bien si vous vous sentez représentée, j’aimerais comprendre pourquoi!

J’espère donc que vous serez nombreuses à répondre à ce questionnaire, et j’espère également que la discussion s’ouvrira avec des marques de patrons à ce sujet! Je pense transmettre les résultats aux marques de patrons intéressées et faire un petit récapitulatif ici!

Le questionnaire pour les patrons en grandes tailles est ici!

J’espère qu’il aidera tout le monde à progresser dans une direction bienveillante et inclusive. Je vous remercie d’avoir lu jusque là et je vous retrouve bientôt!!

23 commentaires

  • Ninicam

    Je suis arrivée au bout de cet article 😉.
    Comme je l avais déjà dit sur insta ( je n avais que relayé ma fille), tu es juste magnifique!! Insta est cruel, le regard des autres est cruel ( ou jaloux)..on s assume, on ne devrait pas, on conplexe, on ne devrait pas ectect..la femme est engoncée dans un tas de dictats incroyable…ma mère m a tjrs reproché de ne pas être filiforme, d avoir des grosses cuisses…elle a voulu recommancé avec ma fille et là j ai dis stop…je suis comme je suis, mes filles sont belles telles qu elles sont, filiforme ou avec des formes..je refuse qy elles grandissent en complexants à mort comme j ai pu faire alors que franchemwnt m** voilà quoi…
    Bref, tu as raison de militer pour les grandes tailles, s aimer comme nous sommes, avec notre cellulite, nos vergitures ect (chez moi accepter mon ventre de maman de 3 enfants, mon corps de nageuse est allemande ect, mon pied bo).
    Nous ne sommes pas des mannequins photoshopés et anerexiques et soyons en fières!!!😉..

    • Elodie Blueberry

      Merci d’être toujours là et de toujours laisser d’adorables petits mots ici. C’est très apprécié!!

  • mamiedo

    Une culotte toute simple mais le petit froufrou la singularise et en regardant de plus près, on imagine de jolis encarts dentelle sur les cotés … Un patron à retenir ! Et bravo pour la montrer portée : moi je n’oserai JAMAIS même en étant plus “standard” (tout en ayant quelques rondeurs tout de même …)

  • Marie

    Cette culotte me plaît, toute simple avec le détail qui fait la différence, c’est un joli modèle qui te va très bien effectivement, comme nombre de vêtements que tu nous présentes et te mettent en valeur. Pour ma part je te trouve très belle, non seulement ici, mais sur les autres photos ! Oui à la diversité des corps, et stop aux standards, loin de la réalité !
    J’ai plein d’autres réflexions, mais je te les envoie via mail, sinon ce sera bien trop long ici !
    En tout cas je file répondre au questionnaire.

  • Marie

    Petite question par rapport au questionnaire, pour la taille c’est la mesure de la taille naturelle, c’est à dire la plus haute, ou la taille la plus forte ?
    pour les bras et cuisses, je considère que c’est au point le fort a priori, mais j’ai un gros doute pour la teille 🙂

  • M-

    Bonjour Elodie,
    Très joli modèle que tu nous présentes ici, j’aime beaucoup le côté basique chic. J’ai déjà cousu quelques culottes mais beaucoup simples, mes culottes du dimanche ! Je pense que je vais me laisser tenter par ce modèle ^^ J’avais repéré un patron de soutien-gorge chez étoffe malicieuse (qui propose des modèles jusqu’au bonnet H de mémoire) mais je ne me sens pas encore assez à l’aise techniquement pour me lancer dans le combo dentelle + armatures… Peut-être dans quelques mois 🙂
    Sur ce, je file remplir ton questionnaire.

    • Elodie Blueberry

      Effectivement j’ai oublié de citer Etoffe Malicieuse, mais apparemment elle a de grandes tailles dans ses patrons. Je vais aller jeter un oeil moi aussi, mais je crois que ce ne sera pas pour tout de suite!

  • Isabelle Bréard

    Bravo. J’allais le dire. Je suis dans le cas où les vêtements de prêt à porter ne tombent pas bien. Quand aux patrons, qu’ils soient conçus pour du 38 et gradés en plus grand ou qu’ils soient conçus pour des grandes tailles, rien ne va. J’en suis à essayer de faire mes propres patrons. Si j’avais eu une formation de modeliste je les commercialiserais, mais comme ce n’est pas le cas…

    • Elodie Blueberry

      N’hésite pas à répondre aux questionnaires pour que je comprenne qu’est ce qui ne va pas dans les patrons qui existent. Bonne journée et merci

  • Muriel Marty

    Bonjour,

    Bravo pour cette très jolie culotte! le petit volant lui donne juste ce qu’il faut de classieux-sexy, j’adore!

    Je vous trouve très belle et courageuse aussi, car passer outre ses petits ou gros complexes (que l’on soit plus size ou pas d’ailleurs) pour en faire profiter les copines couturières, et bien c’est un sacré défi pour soi-même. Alors merci car moi ça m’aide beaucoup et cela m’inspire de voir ce que les autres cousent, quels patrons, quels tissus, etc… et bien sûr le rendu en vrai sur la personne.

    De mon côté, si je ne suis pas en plus size, j’ai néanmoins de grosses difficultés à m’habiller dans le prêt à porter. Ayant une morphologie en A (ou poire, c’est tout de suite moins glamour ;)), impossible de trouver une robe qui fasse passer les hanches sans bailler au niveau de la poitrine ni un pantalon qui ne baille pas à la taille. C’est pour ça que je me suis lancée dans la couture d’ailleurs. Cela m’aide à mieux accepter mon corps, même si cela demande souvent de grands travaux d’ajustement pour coller à ma morphologie…

    Merci aux créateurs/trices de patrons qui font au mieux de leur possibilités et qui ne peuvent malheureusement satisfaire tout le monde…

    • Elodie Blueberry

      Merci beaucoup Muriel pour ce petit mot. Je sais que c’est difficile de trouver un patron qui nous va mais je trouve que des efforts ont été faits par beaucoup de marques.

  • Fabienne

    Bonjour Elodie et merci pour tout ce que tu fais…
    Ca fait maintenant quelque temps que je regarde tes podcasts et te lis sur ce blog.
    Je souhaitais te féliciter pour toutes tes réalisations qui sont justes parfaites ! et aussi te féliciter toi personnellement parce que vraiment c’est chouette de voir que tu n’hésites pas à poser en petite tenue pour nous montrer ce que ça donne en vrai. Ta culotte est vraiment belle avec ce petit volant, ça me donne envie d’essayer en tout cas.
    Tu es une belle personne (physiquement et intérieurement) j’en suis sûre, ça se sent quand tu parles et écris.
    Continues, c’est toujours un vrai plaisir de te lire et te voir….
    Encore merci.
    Bisous

  • Floryne

    Je suis assez surprise des commentaires aussi méchants, mesquins. Personnellement quand j’ai vu la photo, je l’ai trouvé jolie. Je les ai trouvé courageuses, de se dévoiler ainsi, pas certaine de pouvoir/vouloir faire pareil. Au passage je salue ta performance.

    Elle est très jolie ta Paola, cette dentelle lui donne du charme.

    • Elodie Blueberry

      Sur facebook, il y a à boire et à manger, et les gens se croient tout permis. Je m’énerve un peu sur le moment mais finalement ça ne m’atteint pas tant que ça. Merci Floryne!

  • Cécile

    Merci pour cet article et pour la représentation de la diversité de morphologie à travers ce blog.
    Je le suis depuis presque un an parce que je me retrouve un peu plus que dans les autres blogs. Je plaide aussi pour une meilleure représentation des femmes/hommes rond(e)s dans les medias, le prêt à porter etc…
    Ce qui m’agace dans la sphère couture Instagram, c’est que je vois beaucoup de choses qui me plaisent mais ce sont quasiment que des comptes de personnes qui font du 38 et donc le rendu ne serait jamais le même sur moi.
    Je répondrais bien au sondage mais finalement quelque soit sa morphologie, il faut de toute façon modifier soi-même les patrons et choisir les formes qui sont adaptés à sa morphologie. Je ne sais pas si les marques de patron peuvent s’adapter.
    Pour ma part, je fais chaque fois un ajustement forte poitrine et une augmentation du tour de bras car ma carrure d’épaules est en 44 et qu’au niveau poitrine et bras, je taille bien plus que 44.
    Je privilégie beaucoup le jersey pour éviter de faire les ajustements et pour le confort.
    Je ne couds pas de pantalon car avec la taille de mon ventre, je devrais tailler presque un 52 alors que mes hanches sont en 46/48. Et donc je ne sais pas comment faire.

    Merci pour la découverte d’Helen’s Closet et Cashmerette que je ne connaissais pas car sur Instagram ce sont souvent les mêmes marques qui tournent en boucle.
    J’utilise aussi les patrons Burda car le magazine propose chaque mois une rubrique pour les tailles 44 et plus..

    Bravo pour la pose en sous-vêtements et pour ce joli ensemble.

    Et aussi merci pour le code parrainage chez Little fabrics que j’ai retrouvé dans un ancien article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.