**** Robe Osaka de La Maison Victor ****

Enfin, le soleil est vraiiiiment là, pour quelques jours au moins!

J’en ai donc profité pour faire quelques petites photos de ma robe Osaka, la petite robe à fleurs du printemps. Je vous prie de bien vouloir excuser par avance la couleur de mes jambes qui sont d’un blanc très très pâle mais on commence à peine à voir le soleil!!

En ce moment, j’ai super envie de fleurs et de robes, je ne sais pas si c’est le fait que le printemps revient, mais j’ai très envie de coudre tous les patrons qui me tombent sous les yeux, les nouvelles collections des patrons indépendants fleurissent et sont très réussies je trouve. 

J’ai un peu connu une traversée du désert en couture l’an dernier, avec des sorties qui me laissaient de marbre, des nouvelles collections qui ne me touchaient pas vraiment, l’impression de voir les mêmes patrons partout et tout le temps… 

Mais cette année c’est différent, beaucoup de sorties m’enthousiasment, d’ailleurs, j’aime beaucoup la nouvelle collection de la marque Dessine Moi un Patron: j’ai eu un gros coup de coeur pour la robe Leaf que j’ai commandé immédiatement, le blouson Cherry et la robe Bloom me plaisent également (même si je vous avoue que le prix du patron papier, qui est la seule option possible pour le moment, m’a freinée et du coup je n’ai acheté qu’un seul patron….).

Il y a aussi les jolis de Louise Antoinette (coupe de coeur pour la robe Betty, même si elle ne va pas jusqu’à ma taille), le nouveau livre qu’a sorti Slow Sunday Paris (encore une fois je déplore que les tailles n’aillent que jusqu’au 44), dans lequel les modèles sont assez loose, donc je pense qu’ils sont adaptables pour ma taille (héhé je sens que je vais bientôt craquer sur ce bouquin!).

J’attends avec impatience également la sortie des nouveaux patrons de Closet Case (je radote, je sais!), et aussi de Pauline Alice. 

Last but not least, mon petit doigt me dit aussi que la prochaine collection de Deer and Doe est une tuerie (et que je vais apparaître quelque part sur les photos!). Bref, que d’envies, que d’inspirations, tout ça c’est très stimulant!

Du coup, pour revenir à ma petite robe, j’avais craqué sur le dernier numéro de la Maison Victor.

D’habitude, je ne l’achète pas car je sais que je ne vais pas trouver le temps de réaliser une seule des versions de patrons proposées. Souvent, la couture de patrons indépendants prennent le pas sur les réalisations des magazines. Mais cette fois, j’ai trouve vraiment que plusieurs patrons seraient sympas à réaliser:

  • La robe Osaka m’a tapé dans l’oeil de suite
  • Le chemiser Bruna est vraiment très sympa également,
  • Le pantalon Harper est très beau aussi mais honnêtement je ne sais pas ce qu’il pourrait donner sur moi!
  • La chemise pour homme a l’air pas mal du tout, même si j’ai déjà en stock un patron de chemise pour homme qui attend d’être cousu,
  • La chemise pour garçonnet est super sympa aussi
  • Le patron de napperon au macramé a donné à ma maman l’envie de se remettre à faire du macramé, comme il y a trente ans! J’ai donc passé commande pour une petite suspension au passage, et on est allées faire un tour à la jolie boutique toulousaine Fifi jolipois pour acheter un peu de fil à macramé!

Bref, c’est un carton plein pour cette édition et c’est ce qui m’a décidé à l’acheter.

Pour tout vous avouer, j’avais un peu peur de me lancer dans une réalisation de la maison Victor, car même si j’aime souvent les patrons, j’avais lu ici et là que les explications n’étaient pas toujours au top. 

Finalement, je n’ai pas rencontré de souci. Bon, on ne va pas dire que les explications sont à la hauteur d’un patron indépendant, notamment au niveau de la pose de la ceinture, j’ai donc fait un peu à ma sauce pour la pose de la ceinture et tout le reste s’est très bien passé.

J’aime beaucoup ce décolleté cache coeur et les manches qui tombent sur les bras. La jupe est une jupe portefeuille, mais je vous rassure, les deux pans de la jupe se chevauchent suffisamment pour ne pas avoir de souci de cuisse à l’air (ceci dit, il faut éviter de porter cette petite robe par temps de grand vent, conseil que je vous donne après avoir expérimenté le port de ce petit ouvrage dans les rues de Toulouse il y a quelques jours par temps de GRAND vent)!

J’ai pris la taille 48 mais du coup je pense que le patron est suffisamment large et la taille 46 aurait suffi. 

J’ai beaucoup enlevé de longueur à la jupe (entre 5 et 10 cm, je ne me souviens plus exactement!), rapport au fait que je suis toute petite (1m61).

 

Pour éviter que le décolleté soit justement trop décolleté, j’ai repris les épaules et j’ai enlevé environ 1cm aux épaules (1cm au devant et 1cm au dos), mais seulement au niveau du cou, je n’ai rien changé au bas des manches.

 

Venons en maintenant à ce joli tissu fleuri: j’ai craqué sur cet imprimé quand j’ai vu une jolie version de la robe Aubépine (de la marque Deer and Doe), chez La fille de l’intersaison.

Elle m’a gentiment expliqué que le tissu est disponible chez Bennytex (pour une bouchée de pain en plus – 7,90€ le mètre – ce qui ne gâche rien héhé!). 

Au départ j’ai envisagé de faire exactement la même (Aubépine forever!), mais finalement après beaucoup d’hésitation j’ai changé d’avis et j’ai utilisé le tissu pour Osaka. Je ne regrette absolument pas! Cette robe est super confortable à porter avec les beaux jours, je pense simplement rajouter un petit point de couture pour éviter que le décolleté ne s’ouvre trop. 

Bref, c’est une cousette simple mais qui est super pour les beaux jours, très facile à porter et très printanière.

J’espère qu’elle vous plaît également!

A bientôt