*** Safran mon amour ***

Hello!!!!

Aujourd’hui je suis super contente de venir vous parler de mon jean Safran, LE pantalon de Deer and Doe!

Ma première version n’était pas très réussie à mon goût, j’avais donc très envie de me faire enfin un Safran digne de ce nom.

Si vous vous souvenez, j’avais prévu une réalisation de Safran pour le challenge de Clotilde “ma garde robe Capsule”.

Je ne suis absolument pas à jour dans ce challenge, je dirais que j’en suis à peu près à la moitié des réalisations que j’avais prévues, car je me suis laissée aller dans une période sans motivation pour la couture. Maintenant que cette motivation est de retour, je ne la lache plus!!

J’ai cousu cette version depuis un moment maintenant, environ 6 mois je dirais. Ce qui est bien c’est que du coup j’ai un peu de recul pour vous en parler sur la durée:

C’est cimple, j’adore ce jean, je me sens tellement bien dedans!

Je l’ai réalisé dans une gabardine noire strech très solide (testé et approuvé depuis plusieurs mois que je porte régulièrement ce pantalon!!), de chez Little Fabrics, une valeur sûre en matière de fournisseur pour moi. Le tissu a très très bien tenu sur la durée et il est vraiment d’une très bonne qualité.

Le noir étant un peu difficile à prendre en photos, vous n’aurez pas de “gros plan” sur les finitions, mais c’est promis, je me suis appliquée 😀

Je me suis un peu emballée au niveau des tailles: j’ai cousu un 46 1/2 en mode “ça va passer” et en fait c’est un poil juste.

Il faut vraiment que j’arrive à me mettre dans la tête que je suis bien dans la taille 48 et qu’il faut oublier le 46, en tous cas pour le moment… Et surtout en couture car dans le commerce c’est toujours le 46 ma taille habituelle.

Je ne sais pas pourquoi je me suis entêtée à vouloir faire moins large, une question d’égo sûrement!!

Résultat, je suis un peu serrée à la taille mais malgré tout, la qualité du tissu fait que j’adore le porter, je me sens complètement “galbée” et mise en valeur quand je le porte.

C’est simple, plus aucun jean du commerce (ou presque…) ne trouve grâce à mes yeux depuis que j’ai rencontré Safran! J’ai également fait une autre version en jean à pois, qui a bien tenu le coup, mais qui commence sérieusement à fatiguer à cause du frottage de cuisses (snif!).

Ce dernier est plus élastique que le noir que je vous présente aujourd’hui et du coup il est d’un confort AB-SO-LU!!! La clé de Safran réside vraiment dans l’élasticité du tissu, ça peut vraiment tout changer niveau confort de votre vêtement.

Pour rappel, Eleonore et Camille ont fait un article sur l’élasticité des tissus lors de la sortie de Safran (ici!!)

Je n’ai pas eu de difficulté majeure pour faire cette version, qui est ma 3ème, c’est un peu minutieux, mais rien d’insurmontable à mon goût.

J’espère que ce court article vous aura plu, j’ai encore pas mal de réalisations en retard à vous montrer, du tricot, de la couture, et des nouveaux patrons qui sortent tout bientôt (youpi!!)

A bientôt

Elo.

 

 

 

Enregistrer

*** Boxy *** (mon premier pull fingering)


Hello !

Un nouvel article aujourd’hui pour vous présenter mon premier pull en Fingering, il s’agit du Boxy de Joji Locatelli.

dsc08391

Je vous avoue que javais un gros crush sur ce patron, qui était depuis longtemps dans mes favoris Ravelry, mais je n’avais pas le coeur à me lancer car il faut faire du jersey en quantité non négligeable!!

dsc08360C’est un pull très large, très cocoon et parfait pour l’automne avec un petit motif en point mousse sur le haut des épaules et du dos. pour le reste, c’est du jersey, donc du point endroit sur environ 45 cm soit du point endroit à l’infini lorsque comme moi on tricote en aiguilles circulaires.

dsc08362

Je l’ai tricoté en aiguilles 3,5. Normalement, le patron est prévu pour des aiguilles 3,75 mais je n’aimais pas le rendu trop lâche donc après quelques rangs j’ai tout défait et refait en 3,5 (Coucou les presque 400 mailles montées deux fois!!) .

dsc08350

Le patron est en anglais, personnellement ça ne me dérange absolument pas de tricoter en anglais (je trouve même celà pus simple et intuitif, un fois que l’on connaît quelques termes basiques), mais je vous le précise car celà pourrait en décourager certaines d’entres vous ^^ .


dsc08323

J’ai choisi une laine d’une douceur infinie pour mon pull: La fée fil, laine 100% Mérinoss SW, en colori Betty Boooop! Mes écheveaux étaient trèèèès différents les uns des autres, et comme j’avais bien appris ma leçon avec mon pull Snug, cette fois j’ai bien alterné mes écheveaux en arrivant à a fin et le dégradé est moins tranché que pour mon pull précédent. Ceci dit, on voit énormément le changement de laine, j’espérais qu’au blocage en déteignant un peu la différence se verrait moins mais finalement les couleurs n’ont pas bougé. Le côté chiné de la laine permet d’atténuer cette différence de coloris donc celà ne me gêne absolument pas.dsc08325 dsc08320

Il me reste environ une moitié d’écheveau que je pense rétutiliser pour un châle car je suis définitivement conquise par ce joli colori 🙂 .

Je vous avoue que j’ai eu un gros stress de gâcher ma laine au cas où je n’arriverais pas à mes fins avec ce pull. Finalement, j’en suis très fière car c’est mon premier pull fingering et il est hyper confortable!!

En ce qui concerne les modifications que j’ai apportées au patron, j’ai considérablement rallongé les manches pour pouvoir porter mon pull lorsqu’il fait froid car les manches 3/4 pour un pull mérino c’est un poil dommage à mon sens (et puis j’aime avoir des manches bien longues).

J’ai également raccourci le corps du pull car je suis petite: je ne le voulais pas trop long car il est déjà très large et je ne voulais pas ressembler à un sac en le portant!

Cependant, si vous voulez tricoter ce pull, je vous conseille de faire bien attention car le patron prévoit déjà un pull assez court.  Pour bien me rendre compte de sa longueur, je l’ai comparé avec un pull de type Boxy que je porte souvent et j’ai fait la même longueur que mon pull.

Pour ce qui est du blocage, je n’ai pas eu de difficulté, il s’est juste un peu agrandi comme je le voulais. Néanmoins, les côtes 1/1 du bas du pull remontent systématiquement quand je le porte donc si vous avez des idées pour y remédier je suis preneuse !!

C’est clairement un modèle que je pense recommencer car c’est vraiment un basique que je peux mettre au quotidien, y compris pour aller travailler et pour moi c’est vraiment essentiel lorsque je couds ou je tricote: pouvoir intégrer le vêtement dans ma garde robe.

J’espère que ce petit article vous aura plu et je reviens bientôt pour vous parler de Safran, de Deer and Doe 🙂

A bientôt et bonne couture

 

Elo.

ABRACADACRAFT