*** I smell snow, le châle de Melody Hoffman (bmandarines) ***

Bon,il faut se faire une raison je crois, le beau temps n’est toujours pas là.

Ça tombe presque bien, car je vous présente mon tout dernier châle, qui finalement se trouve être un peu de saison.

J’aime beaucoup le travail de Mélody Hoffmann, alias bmandarines sur Instagram: son univers très doux, rustique et simple me parle énormément. Elle va toujours à l’essentiel dans ses patrons, et ils sont très épurés et délicats, bref j’ai un vrai intérêt pour son travail, ses dentelles et ses designs originaux mais pas excentriques.

Jusqu’ici je n’avais pas eu l’occasion de tricoter un de ses designs, car j’ai toujours un projet qui s’est intercalé entre temps. Mais il y a peu, Melody proposait le patron “i smell snow”, et là, gros gros coup de coeur, il me le fallait sur les aiguilles.


Je ne sais pas si c’est parlant sur les photos, mais il est vraiment immense!!!! Je pense même que ce patron peut se tricoter en tant que couverture pour bébé ou petit plaid pour se réchauffer pendant les soirées d’hiver sur le canapé avec un bon thé.



 

C’est un joli châle tout simple, ajouré, en deux couleurs (une couleur pour chaque moitié de châle) et en forme de carré, porté replié en deux au niveau de la diagonale. On se retrouve donc avec un châle triangulaire qui a deux épaisseurs, chacune d’une couleur différente. J’ai vu beaucoup de versions qui ont été tricotées en version “fade” (dégradées) qui sont vraiment très jolies. D’ailleurs j’ai beaucoup aimé la version de Mathilde et également celle d’Amélie, toute douce en nuances de rose! Amélie a d’ailleurs organisé un kal, le KAL Simplicity (pour tricoter à plusieurs et pouvoir s’entraider), vous pouvez retrouver la discussion ici et il me semble qu’il est toujours en cours.

 



Je vous avoue que j’ai un peu déchanté quand j’ai vu que ce joli châle se tricotait avec 4 écheveaux entiers! Jusqu’alors je n’ai jamais fait de châle à plus de 3 écheveaux, et pas forcément utilisés entiers. Généralement, c’est plutôt deux écheveaux complets, pour avoir un résultat un minimum couvrant mais un ouvrage pas trop long à faire!

Cette fois c’était 4 écheveaux complets pour pouvoir tricoter le châle et je me suis posée sincèrement la question du prix: c’est la même quantité que pour un pull et les écheveaux teints à la main ne sont pas donnés… Mais bon, cet hiver j’ai constaté que je portais plus facilement des grosses écharpes que des châles, pas toujours assez chauds, je me suis dit que c’était l’occasion de se tricoter un gros châle doudou!

J’ai donc regardé dans mon stash (mon stock de laine est indécent, j’ai arrêté d’acheter parce que je ne tricote pas aussi vite que je n’achète!) pour voir si je pouvais utiliser mes écheveaux déjà dans mes placards. J’ai trouvé mon bonheur avec des laines de La Bien Aimée, en qualité single (encore et toujours de la single). Ces écheveaux faisaient partie d’un kit “faded” que j’avais acheté et qui était destiné à faite un pull avec ces jolies laines (le so faded sweater de Andrea Mowry), mais finalement j’ai changé d’avis: je ne pense pas porter un pull avec autant de dégradés de couleurs… Qu’à cela ne tienne, sur un châle c’est quand même beaucoup plus facile à porter au quotidien.

J’ai donc utilisé les deux gris les plus clairs pour ma première moitié de châle (couleurs parchment et driftood graffiti), l’un plutôt uni et l’autre avec des speckles de couleur moutarde qui font doucement la transition avec l’autre moitié pour laquelle j’ai choisi un gris foncé, à speckles moutarde-rouille (san tokki) et un noir profond (je ne me souviens plus du nom…).

Cette laine est d’une douceur absolue et elle n’a absolument pas dégorgé au blocage, je n’ai eu aucun souci. Elle s’est bien assouplie au blocage et elle est vraiment parfaite pour porter autour du cou!

 

J’avais très envie d’un châle avec des couleurs très passe-partout, du gris et du noir, pour pouvoir le porter avec un maximum de tenues. J’ai souvent tendance à adorer les couleurs mais parfois un peu de sobriété ne fait pas de mal.

La transition de couleurs a été faite sur quelques rangs pour ne pas avoir trop de démarcation mais bien sûr je n’avais pas assez de couleurs pour un rendu très très fondu. on voit donc bien les transitions mais je suis contente de mon enchaînement de couleurs.

Pour ce qui est du patron, il est en anglais, mais il est vraiment très facile à comprendre! Si vous souhaitez vous lancer, je ne peux que vous conseiller le livre de Lise Tailor, ” je me mets au tricot”,  qui comprend un super lexique de traduction français-anglais des termes tricot et qui vous permettra de vous lancer.

Un seul bémol pour moi concernant ce patron: mes écheveaux mesuraient tous 366 mètres (400 yards) et je n’ai pas eu assez de laine pour finir… Grosse déception quand j’ai vu que j’allais manquer de laine avant la fin et avant d’avoir fait les pompons…

Si vous tricotez un échantillon, je vous conseille fortement de le conserver pour pouvoir le défaire par la suite et l’utiliser pour tricoter votre châle avec, car personnellement j’ai eu besoin de toute ma laine pour la première moitié (2 écheveaux entiers sur lesquels il me reste environ 1 mètre…) et je n’ai pas eu assez de laine pour la seconde partie… J’ai du réduire considérablement mes derniers rangs noirs et faire beaucoup plus de diminutions que prévu pour pouvoir finir mon châle.

Résultat: je n’ai plus de fil pour faire les petits pompons prévus dans le patron… Je suis un peu déçue, je vous l’avoue, ces petits pompons font partie intégrante du design à mon sens…

Je n’ai pas les bonnes couleurs dans mes autres restes pour pouvoir faire ces pompons et franchement, je n’ai pas envie d’entamer un cinquième écheveau pour ce châle. Au final, je porterai le châle tel quel mais je suis vraiment déçue de n’avoir pas pu réaliser le design, en ayant pourtant pris le nombre d’écheveaux demandés dans le patron…