*** Blouse Myosotis, Deer and Doe (test version grande taille) ***

Et voilà, hier, c’était le grand jour, la sortie des nouveaux patrons Deer and Doe. 

Merci, merci, merci mille fois pour tous vos messages, commentaires et petits coeurs sur les réseaux sociaux ou par messages privés, j’ai été soufflée par tant de bienveillance, et je ne sais même pas comment vous remercier, pour tout vous dire je ne m’en suis pas encore remise.

Pour moi, depuis le début de mon blog, c’est important et même essentiel que toutes les femmes se sentent représentées, du 32 au 60, je me fiche royalement des tailles, je pense que beaucoup de choses se passent plus dans la tête que dans les fringues.

Ce qui compte essentiellement pour moi, c’est également de partager avec vous mes créations, et aussi de vous montrer que même si on est ronde, on peut porter des vêtements faits mains, de jolies choses qui nous mettent en valeur.

Je suis tellement heureuse que vous soyez nombreuses à vous sentir mieux représentées par ces photos, vos messages sont un vrai coup de booster au moral et me rappellent chaque jour la raison de ma présence ici!

J’avais parlé à Deer and Doe de l’agrandissement des tailles avant qu’elles le mettent en place, car après ma grossesse, j’étais un peu au delà du 46, qui était alors la taille maximale, et comme c’est ma marque de patrons préférée du monde entier, je ne perdais rien à tenter ma chance!

Eléonore m’avait alors expliqué pour plusieurs raisons que ce n’était pas prévu, ce que je peux parfaitement comprendre, mais j’avais continué à faire partie de l’équipe de test, et Eleonore me proposait un 46+lors des tests, en fonction de mes mensurations, ce qui me convenait à merveille.

Puis finalement, quelque temps après, elle m’a recontactée pour m’expliquer qu’avec Camille elles avaient décidé de mettre en place un plus large panel de tailles, et par la même occasion, m’ont proposé de poser pour les photos du shooting.

Choc.

Joie, bonheur, mon coeur qui se décroche et qui fait boum!

Franchement, je crois que je ne m’en suis jamais vraiment remise de cette proposition, que je trouve encore tellement surréaliste. On est bien d’accord, on parle “juste” de photos mais pour moi c’est tellement important. C’est tellement important de pouvoir acheter des patrons, sans se dire qu’on est encore au dessus des tailles, qu’on va encore devoir faire des adaptation, ou qu’on va encore passer à côté d’un super patron pour quelques centimètres. La vie quotidienne nous rappelle déjà assez souvent à l’ordre, alors si on peut éviter de ressasser nos kilos quand on veut faire de la couture, ça ne peut qu’être du positif!



L’an dernier, je n’ai pas eu l’occasion de publier à ce sujet, pour la sortie du trench Luzerne et de la jupe Goji (j’avais également eu la chance de participer au shooting!), mais cette année, je tenais vraiment à remercier les filles de cet immense honneur de m’avoir proposé de faire, puis cette année de refaire les photos pour les nouveaux patrons, mais aussi les tests de chaque patron.

Je voue à Eleonore et Camille une grande admiration pour leur travail, mais également une grande affection pour les personnes qu’elles sont et que j’aime côtoyer. J’ai l’impression d’avoir trouvé de vraies amies en elles.



En tous cas le shooting et les tests de patrons étaient des expériences formidables, que je prends toujours plaisir à faire et que je garderai dans mon coeur, de la découverte des dessins techniques, en passant par la révélation du choix des tissus et des tenues, aux essayages, c’était vraiment des moments uniques. Je tiens aussi à les féliciter pour tout leur travail accompli et dont elles peuvent être très fières sur cette collection!

Bref, merci à toutes, vive les filles, les maigres, les rondes, tout le monde, et vive les patrons Deer and Doe!!

Tout ça pour en venir au vif du sujet d’aujourd’hui, la nouvelle collection, que j’adore, j’adore, j’adore.

C’est rarissime que je n’aime pas un patron Deer and Doe mais alors là je suis fan des trois!

 

Aujourd’hui on va parler de la robe Myosotis, j’ai une jolie version de la robe à proprement parler à vous montrer mais aujourd’hui je commence avec la version blouse, qui n’est pas proposée dans le patron, mais qui est super facile à réaliser, et idéale quand on n’a “que” deux mètres de tissu comme c’était le cas pour moi!

Je trouve que Myosotis est un patron versatile, et les nombreuses possibilités vous permettront de vous retrouver à coup sûr dans le patron.

Je l’ai réalisée en taille 48 et j’ai simplement enlevé le volant du bas de la version A, sinon je n’ai absolument rien changé. Elle est hyper confortable et je dormirais presque dedans.

Je sais que quand on est plus size on hésite à mettre des vêtements trop oversize de peur de l’effet parachute mais pour moi les filles ont vraiment super bien travaillé les proportions et on ne tombe pas dans cet écueil. La robe est hyper confortable sans être trop large, et cette encolure en V super féminine et travaillée donne un petit côté recherché, le petit je ne sais quoi de Deer and Doe en somme. Lors des tests, les filles étaient parties sur une version un peu plus fermée à l’encolure, et je préfère de loin cette nouvelle version qui apporte de la fraîcheur au patron !

Bref, dès que j’ai vu le dessin technique, j’ai de suite su que j’allais adorer.

Les pinces poitrine et taille, ainsi que les pinces de taille dans le dos permettent de cintrer un minimum le vêtement et de le rendre resserré juste ce qu’il faut à la taille, pour être confortable en été.

Car c’est bien une collection été ici, et franchement les robes oversize pour l’été c’est quand même le pied (je porte beaucoup  robes longues ou oversize l’été, c’est idéal pour la plage et les grosses températures!).

Sur ma version, les emmanchures sont un peu plus basses que sur la version finale, vous aurez donc de belles emmanchures sur votre version, tombant parfaitement sur les épaules.

Et si vous avez peur de trop de froufrous, la version B est parfaite pour l’été (c’est la version vichy que je porte sur les photos de la boutique et que j’aime énormément!).

J’ai cousu ma version en double gaze Atelier Brunette, achetée sur le site de mercerie Rascol, un tissu vraiment d’une qualité exceptionnelle. Autant j’ai testé la viscose et je trouvais qu’elle avait beaucoup trop tendance à froisser, autant là je suis séduite par la qualité du tissu et son rendu sur les vêtements!

J’ai cousu pour l’occasion une jupe Brume pour porter avec ma jolie blouse (qui se porte également très bien sur un jean slim au passage!) et ça me permet de vous montrer l’association des deux, qui marche plutôt bien de mon point de vue.

J’ai cousu Brume en taille 46 + 4 cm au dos, enfin plutôt aux hanches, comme expliqué dans l’article consacré aux adaptations pour Brume sur le blog de Deer and Doe.

Pour info, le site “tissu de rêve” (je ne suis pas sponsorisée, je précise!), propose des plumetis à prix très réduit en ce moment, l’occasion de faire un petit stock pour quelques versions d’été de Myosotis!

Je craque également sur les nouvelles double gaze d’atelier Brunette qui sont magnifiques et idéales pour Myosotis (toujours pas sponsorisée!).

Voilà, vous savez tout, on se retrouve très bientôt pour parler de la version robe, et également des autres patrons!

**** The maxi dress ****

Les grosses chaleurs arrivent vers chez moi (enfin, à l’heure où je dis ça il pleut, mais j’t’assure que les deux dernières semaines ont été trèèèès chaudes), et je ne supporte plus les pantalons ni les leggings, je me baladerais nue toute la journée si je pouvais (!!!) tellement je ne veux plus de vêtement qui me serre.

Alors j’use et j’abuse de mon Aubépine de grossesse, légère et si confortable, de mes jupes et crop-tops en jersey cousus d’après les patrons de Megan Nielsen et je mets aussi énormément une robe en jersey que j’avais achetée pour ma première grossesse (h&m), et qui est un d’un confort absolu.OK, elle est rose fluo, mais j’assume, et puis le confort passe avant le reste en ce moment (et puis, niveau discrétion, vu mon ventre, je suis déjà loin de passer inaperçue).

Je me suis dit que je ne pouvais décemment pas rester avec une garde robe si peu fournie (si tu passes par là mon amour, oui, j’ai bien écrit ce que tu viens de lire! haha! ), et j’ai craqué depuis un bon moment maintenant sur le look maxi-dress en jersey. D’ailleurs j’ai créé un tableau Pinterest avec des looks maxi-dress ici si ça vous intéresse!

Elles ont l’air d’être au summum du confort pour l’été, facile à enfiler le matin sans trop se poser de question, et pour un seyant très sympa (si tant est qu’enceinte le seyant puisse être sympa…!Hem).

Je vous laisse juger par vous même et découvrir quelques unes de mes inspirations maxi-dress du moment:

Tout d’abord, un blog très sympa pour les filles enceintes (clic sur la photo pour voir l’article), il y a même le tuto pour réaliser cette robe vous même, mais je ne l’ai pas utilisé, je ne peux donc pas vous donner mon avis à son sujet! A noter qu’apparemment, le tuto est valable enceinte ou pas 🙂

IMG_5747cc-640x960

J’ai également craqué sur le très joli patron Delphi de Named clothing, que je ne suis pas à l’abri de tester bientôt!

25fd7af5a626d15f3e3a6b7897407837

Et enfin, un peu de Deer and Doe, avec le patron de Centaurée, à mon sens plus difficile à adapter à la grossesse mais je le garde dans un coin de ma tête pour l’été prochain, car le rendu en maxi dress est superbe, je vous laisse en juger par vous même avec cette très belle réalisation de Camille (clic sur la photo pour voir son article!):

centauree_profil

Fidèle à mon Maternity survival Kit de Megan Nielsen, j’ai pour ma part choisi de combiner le ruched maternity top avec la jupe ruched maternity skirt, et ma foi je suis trop fan du résultat!

1

J’ai rallongé la longueur de la jupe à vue de nez, puis je l’ai recoupée à la longueur adéquate après l’avoir essayée sur moi.

Au niveau de la jupe, j’ai simplement laissé une fente de chaque côté de la robe, qui arrive un peu au-dessus du genou pour être libre de mes mouvements.

2

 

Le jersey gris chiné vient de la boutique Verdoliva, chez qui j’aime commander car c’est vraiment un jersey très abordable en terme de prix! Mon seul regret est qu’il soit un peu fin, mais après tout pour l’été ce sera certainement une grande qualité. Je ne peux pas vous donner le lien du jersey car il est épuisé (par mes soins!!), mais je pense que ce type de jersey se trouve très facilement un peu partout.

4

J’ai effectué l’assemblage de ma robe à la surjeteuse , et ensuite les ourlets (encolure, ourlets des manches et du bas de la robe) ont été réalisés à l’aiguille double. Je me suis carrément battue avec ma surjeteuse au moment de l’enfilage des fils, puis avec la tension de ces derniers, mais au final, après beaucoup de patience (et de l’énervement aussi hein^^), j’y suis enfin arrivée.

5

8

9

10

Ce que j’aime avec ce pack de patrons de Megan Nielsen, c’est le côté rapide et efficace des cousettes, ce qui tombe bien car en ce moment entre les travaux dans ma maison, le travail et la grossesse, je ne consacre pas autant de temps à la couture que je le voudrais… Bref, il m’en faut peu pour être heureuse!

6

Et comme tu as lu jusqu’au bout l’article, qui comme d’habitude est un petit roman, je vais aussi te présenter ma première cousette pour bébé!

11

Et oui, je n’ai pas pensé qu’à moi et je commence sérieusement à me pencher sur le cas de ce petit locataire au petit profil simplement parfait qui grandit au creux de mon ventre… Je suis partagée entre l’impatience de son arrivée et l’envie de prolonger ces instants magiques pendant lesquels je le sens bouger en moi… Malheureusement (ou heureusement), il ne me reste que trois mois avant son arrivée, et il est donc temps de commencer à préparer le petit nid. C’est une étape qui me tient énormément à cœur, et que j’envisage avec tellement d’amour….

J’avais au départ craqué sur cette combi de la Redoute :

9968b85af377ed7915066413402c54aeEt j’avais très envie de faire moi même cette cousette, donc j’ai trouvé un patron correspondant ( le modèle 8, “Baby Dinausor” du magazine Ottobre 01-2013), et j’ai décidé d’enlever toutes les références dinosaures (crète et appliqué).

Avec un tissu molleton Camillette Création pour l’extérieur et un jersey blanc à pois argentés France duval Stalla pour la doublure, je me suis lancée!

14

12

Ma petite touche perso: un passepoil noir lurex de chez Cousette sur le plastron devant et des pressions Kam noires pour fermer la combi sur le plastron, et des grises pour l’intérieur.

13

J’ai pris la taille 56 que je trouve vraiment grande mais au final, cela va correspondre avec l’automne et donc ce sera portable, du moins j’espère!

Avec les bébés, l’avantage c’est que les cousettes sont rapides et efficaces, même avec du Ottobre 😉 J’ai quand même utilisé le découd vite une fois, mais c’était une inattention de ma part. Ceci dit, si vous êtes débutante, je vous déconseille de vous embarquer dans un modèle Ottobre car les explications ne sont pas toujours limpides et la planche de patron n’est pas des plus agréables à déchiffrer!!

P.S.: J’ai rajouté une page sur mon petit blog pour voir toutes mes cousettes en un coup d’oeil, c’est ici! Et quand on clique sur la photo, on arrive sur l’article en question 😉

P.P.S.: J’ai aussi une page facebook, et c’est ici, parfois je poste des petits coups de coeur!

P.P.S: J’ai rajouté sur le blog un formulaire de contact, que vous pouvez trouver en haut de mon blog!