*** Gilet Demoiselle Arc En Ciel ***

Un peu de tricot aujourd’hui avec un petit gilet pour ma fille, fini il y a un bon moment, porté, porté et reporté depuis!

J’étais en train de tricoter mon gilet Homey, quand ma fille m’a dit qu’elle voudrait un tricot de sa maman avec la même laine. Comme je n’avais pas la quantité suffisante pour un autre pull, je lui ai proposé que l’on parte sur des rayures avec cette laine, Air de drops et qu’elle choisisse une autre laine pour le reste du gilet. 

Je lui ai donc fait quelques propositions et je l’ai laissée choisir le patron de sa préférence parmi une ribambelle de projets sur Ravelry (j’ai d’ailleurs fait un Bundle sympa dans mes favoris pour récapituler tous les patrons qui pourraient lui plaire, et depuis j’ai très très envie de lui faire un Dog Star Sweater!). 

Elle a donc jeté son dévolu sur le gilet Demoiselle Arc En Ciel, qui a été fait à de nombreuses reprises, que je voyais bien sur Ludmille mais aussi sur Achille (il existe également en version bébé sous le nom de Petit arc en ciel et la version Demoiselle Arc en ciel commence à 2-3 ans donc c’est vraiment une large gamme de tailles qui est proposée). Plutôt que de commander un kit sur le site de Gilliatt (ici), j’ai décidé de commander quelques pelotes de la couleur choisie par Ludmille sur le site et de partir avec des rayures unicolores. J’ai commandé le nombre de pelotes conseillé dans le patron et c’était le nombre qu’il me fallait, ni plus ni moins.

J’aime énormément la designer Solenn Couix-Loarer, qui est également créatrice des laines Giliatt dont je suis une inconditionnelle (cette laine est vraiment top car sa durée dans le temps est très très bonne, le gilet de Ludmille n’a absolument pas feutré, ni bouloché). 

Elle a notamment désigné le gilet Lucky (me) que je rêve de réaliser depuis des années (je bave notamment sur la version de Sandra, du blog By Sandra’s Hands), mais également plein de patrons, pour enfants et adultes qui sont vraiment très jolis.

J’ai donc laissé ma grande choisir la couleur qu’elle souhaitait porter, et je suis ravie de l’avoir fait dans cette couleur car elle le porte vraiment bien (couleur Lagon de la gamme Giliatt).

Pour être honnête, au départ j’avais un doute car ce n’est franchement pas une couleur que j’aurais choisi de moi même, je serais plus facilement partie vers un blanc ou un caramel, doré, etc, mais ce n’était pas pour que je le porte moi d’une part, et d’autre part, j’ai tendance à penser qu’on se dirige naturellement vers des couleurs qui sont plutôt flatteuses. Et effectivement, cette couleur met parfaitement ses yeux bleus en valeur!

Le but était également de faire un gilet sobre avec seulement deux couleurs pour qu’elle soit à l’aise pour le porter sans encombre à l’école ou plus tard au collège.

Avant de me lancer dans mon projet, je suis passée par la case obligatoire de l’échantillon, lavé et bloqué, qui correspondait à l’échantillon demandé dans le patron, je suis donc partie sur des aiguilles 5mm comme proposé dans le patron.

 

Si vous ne savez pas ce qu’est un échantillon, je vous conseille le livre de Lise Tailor (dont je reparlerai plus en détails très bientôt), et également cet article sur le sujet.

Même si pour un ouvrage enfant c’est un peu moins grave que pour un pull adulte (un gilet trop grand peut servir plus tard), honnêtement j’avais vraiment envie que Ludmille puisse le porter de suite, et je crois que si je l’avais fait trop grand, il y aurait eu le risque qu’il ne lui plaise plus, plus tard.

La longueur du corps est vraiment bonne, et il est porté, porté et reporté, je suis vraiment contente, car pour tout vous avouer j’avais peur que ce gilet reste au fond d’un placard et n’en sorte jamais. Apparemment, il est très confortable, Ludmille ne s’est jamais plainte de grattements (et pourtant elle est hyper sensible lorsqu’un vêtement n’est pas en jersey de coton!), donc je suis plus que contente et soulagée!

Pour ce qui est des manches, malgré l’échantillon, j’ai fait des essayages au fur et à mesure du tricot. J’ai déjà tricoté de la Giliatt et je sais qu’elle bouge peu au blocage donc je suis partie du principe que les manches seraient plus ou moins à la même longueur avant et après blocage, et je ne me suis pas trompée! Elles tombent à la bonne longueur (sur une des photos, on a l’impression qu’une manche est plus courte que l’autre mais ce n’est pas le cas en “vrai!”)

Par contre, nunuche que je suis, j’ai fait une petite boulette car Ludmille voulait une poche sur chaque côté, et, emportée par les explications, j’ai complètement oublié de lui faire une seconde poche… Je n’ai pas eu le courage de tout défaire donc c’est resté tel quel et heureusement, la destinataire n’est pas trop déçue!

Niveau réalisation /compréhension aucun souci, le gilet est en jersey donc une fois point endroit, une fois point envers, mais avec de grosses aiguilles c’est vraiment un gilet qui monte rapidement. 

A cause de mon doute concernant la couleur, je l’ai un peu laissé de côté pendant quelques temps mais je me suis un peu forcée à le finir et je ne regrette absolument pas, d’autant qu’il est vraiment beaucoup porté (la plus belle des récompenses!).

Pour les rayures, le gros boulet que je suis a d’abord pensé à couper les fils A CHAQUE RAYURE. Idée débile quand on sait que toutes les rayures sont de la même couleur, je ne sais pas pourquoi je me suis infligée de rentrer autant de fils alors que c’est tout sauf nécessaire… Bref… Au bout de quelques rangs est venue l’illumination: Hey! Et si tu arrêtais de couper tous ces fils et que tu faisais simplement suivre le fil sur le début du rang? Bien meilleure idée, je vous le confirme!!

L’inconvénient de vous parler d’un ouvrage réalisé et terminé depuis un bon petit moment, c’est que je ne me souviens pas de tous les détails, mais globalement je n’ai pas eu de problème avec la réalisation de ce petit gilet: les explications sont claires et il n’y a pas de grosse difficulté!

Ce gilet est donc un gilet tricoté en rond en aiguilles 5mm, avec un empiècement comprenant des rayures, puis des manches raglan, des fronces dans le dos qui permettent une aisance bien appréciable pour les enfants, des manches droites et des poignets froncés, ainsi qu’une poche qui est intégrée au corps (d’ailleurs la technique est vraiment très sympa faire, ça permet de varier les plaisirs par rapport au montage d’une poche classique!). Le bas du corps est terminé avec une bande de point mousse et les manches également.

J’ai donc tricoté la taille 10 ans pour ma grande de 10 ans (elle est plutôt un peu plus petite que la moyenne, et elle porte toujours du 10 ans en vêtements, et elle va rentrer au collège en septembre, ce qui me donne un sacré coup de vieux, mais ça on ne va pas en parler…).

Le patron va de la taille 2-3 ans à. 12-13 ans et le patron est disponible sur le site de De Rerum Natura, seul ou sous forme de Kit, et également sur Ravelry pour le prix de 4,80€).