Nénuphar et givre

Je vous présente (enfin) ma toute première version de la veste nénuphar !!

Il serait temps, 3 semaines après la sortie du patron!

Pour cette version, j’ai un peu tout fait à l’envers, puisque j’ai choisi pour ma version A (manches 3/4 et poches plaquées) un tissu qui serait plutôt conseillé pour la version B… Comme souvent, je ne me suis même pas préoccupée des recommandations tissus avant de coudre ma veste et je suis partie dans mon idée tête baissée… Finalement, ce n’est quand même pas raté et j’aime beaucoup le rendu de cette veste super confortable!

Si jamais ça vous intéresse ceci dit je vous donne l’article de Deer and doe sur vos choix de tissus:

Choisir un tissu pour Nénuphar

La version A est simple et rapide à coudre, un peu de minutie pour le col mais vraiment rien de très technique ici! C’est un projet idéal pour débuter je pense.

Je n’ai rien changé au patron, car c’était ma version test (taille habituelle chez Deer and Doe pour moi, soit le 48), et depuis pour la version finale, les emmanchures ont été reprises pour tomber bien sur les épaules.

J’ai donc réalisé ma veste dans une jolie viscose d’Atelier Brunette, couleur Ocre, que je réservais plutôt pour une robe au départ, mais en fait je ne sais pas, le patron de robe ne me venait pas donc, je me suis dit que j’allais faire Nénuphar avec. Bon, ok c’est pas le bon tissu mais j’aime trop cette veste quand même! Elle est cosy, je m’y sens super bien et elle est idéale pour la saison du printemps, et pour l’été aussi pour les petites soirées un peu fraîches!

Pour l’occasion, je voyais absolument (obsession quand tu nous tiens!) un look avec une robe Givre marinière….

Je ne voulais pas prendre les photos avant d’avoir ce look entièrement réalisé et voilà, c’est chose faite! J’ai pris un jersey rayé lurex de chez Little Fabrics, qui est un peu fin pour givre (je ne la porterai peut être pas seule), mais qui a un rendu vraiment au top du top avec Nénuphar! La combinaison parfaite! Pour Givre j’ai également pris ma taille habituelle, et j’ai réalisé la version B (parfaite pour l’été), et donc sans empiècement. J’ai tout assemblé à la surjeteuse, et j’ai fini mes ourlets et surpiqures à l’aiguille double, as usual.

 

Pour le shooting des patrons, je porte une robe givre avec une veste Nénuphar, et je trouve l’association au top du top, et je suis vraiment contente d’avoir pu la reproduire!

Je n’ai pas grand chose à rajouter sur Nénuphar, je vous ai déjà tout raconté dans mon article précédent donc je ne vais pas vous faire le roman habituel!!

6 thoughts on “Nénuphar et givre

  1. Tu as raison de la porter car ta veste est vraiment jolie, même si le tissu n’est pas adapté. Après tant que tu te sens bien dedans, c’est l’essentiel et l’association avec la marinière est parfaite. Belle journée.

  2. Quel joli combo. Ce doit être vraiment confortable. Ce ocre est super joli. Je ne sais pas pourquoi mais cette nénuphar que je trouve super jolie, me semble super compliquée à coudre. Le col et les poches me font peur. Cette givré est sublime. Penses-tu que je puisses en faire une sans surjeteuse ? Tu me fais vraiment envie.

    1. Non ne t’en fais pas il n’y a vraiment rien de difficile, surtout si tu utilises un tissu qui a de la tenue! Je pense que tu peux faire Givre sans surjeteuse sans problème avec le point zigzag

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *