**** Robe Mana, nouvelle collection de Chez Machine Patterns ****

La robe Mana, c’est mon second crush de la nouvelle collection de chez Machine.

Une robe avec des épaules prolongées qui donnent un effet de petit mancheron délicat, un empiècement géométrique sur les devant et dos, puis une jupe foncée qui donne un rendu de légèreté, une robe vaporeuse, teeeeeeellement confortable (je vous le dis tout de suite, je dormirais dedans), idéale pour la plage (mais pas la plage négligée, juste les vacances au soleil), le beau temps…

Le beau temps, d’ailleurs, on ne le voit toujours pas arriver… Mais on y croit très fort. Je profite de l’occasion pour envoyer toutes mes pensées à Aurélie de chez Machine qui a subi une inondation suite aux intempéries…Même si ce n’est que du matériel, c’est toujours difficile moralement de subir ce mauvais coup.

Comme pour Nunki, j’ai eu le plaisir de tester Mana, mais le rendu sur moi n’était pas top au départ. Mon erreur a été de ne pas prendre en compte la mesure de ma carrure, j’ai plutôt foncé sur ma taille habituelle pour la marque (soit le 48) et le rendu était beaucoup trop large.

Or pour cette nouvelle version du patron, la mesure de ma carrure devant m’a conduit à partir plutôt sur un 46. J’insiste de nouveau, mais les filles c’est la mesure la plus importante.

Je ne vous cache pas que c’est quand même perturbant de devoir partir une taille au dessous de sa taille habituelle (en temps normal je ne rentre pas dans un 46, quasiment quelle que soit la marque, que ce soit dans le commerce ou en termes de patrons), mais c’est comme ça que le patron a été conçu. Attention donc à ce point, qui peut donner un rendu totalement différent si vous ne prenez pas vos mesures…

La version que je vous présente aujourd’hui n’est pas ma version test, car comme je vous l’ai dit je me suis trompée de choix de taille, mais également car après le test elle a été revue, en mieux! Un peu moins d’aisance mais toujours suffisamment pour s’y sentir vraiment bien, pour moi elle a tout bon.

 

Ma version test n’est donc pas vraiment portable en l’état et soyons honnête, je n’avais pas envie de la reprendre.

La bonne occasion de se recoudre une autre Mana, et pour ce faire j’ai pris une jolie viscose “Dusty Cedar ” de chez Little Fabrics pour réaliser ma version finale et que dire de cette viscose? Encore une fois avec Little Fabrics, je suis ravie de la qualité de mon tissu, très fin et doux, parfait pour Mana… Et je ne parle pas de cette couleur qui est à tomber et du prix plus qu’abordable (10,60€ le mètre). Pour cette version que j’ai donc taillée en 46, je n’ai eu besoin que des deux mètres de mon coupon, sachant que ma laine était de 138cm! Faites attention donc, pas besoin de commander plus si vous faites la même taille que moi (j’ai fait également les poches et parementures dans le même tissu).

J’avais presque envie de faire un autre vêtement avec ce joli tissu et donc de me recommander un autre coupon (vous aussi ça vous arrive d’avoir envie de recoudre les mêmes tissus encore et encore? Personnellement, il y a certains tissus avec lesquels je verrais bien toute ma garde robe!).

Pour ce patron, je vous conseille donc une nouvelle fois de bien mesurer votre carrure (le cours Artesane sur la prise de mesure est ici et il est toujours gratuit, tout en étant top et clair), c’est la seule mesure qui est vraiment très importante comme je l’ai dit plus haut.

Mis à part le choix de la taille, le reste est vraiment très limpide:

  • la parementure est maintenue en place avec une sous piqûre et quelques points sur le côté (pour ma part je ne l’ai pas surfilée mais j’ai fait un ourlet invisible)
  • il n’y a pas de fermeture éclair ou boutonnée car elle s’enfile très bien grâce à son aisance, ce qui veut dire qu’on évite quelques points techniques (héhé c’est cool quand on est pressée de porter sa jolie robe)
  • les explications sont très bien faites, les emmanchures sont assemblées avec la technique du “burrito” (n’ayez pas peur c’est très bien expliqué et facile à réaliser, pas de piège). Je crois d’ailleurs qu’Aurélie prévoit de faire une vidéo pour expliquer cette partie mais vraiment lancez vous sans crainte!
  • Pour obtenir un joli V sur le devant, n’hésitez pas à cranter votre V lors de la couture.

Pour ce qui me concerne je n’ai pas modifié le patron. Après avoir lu l’article d’Anne et vu sa jolie version, je me suis dit que j’aurais pu enlever moi aussi quelques cm au dos (en hauteur), pour éviter l’effet “faux-cul” mais ça ne me perturbe pas plus que ça.

Bref, c’est une jolie petite robe d’été trèèèèès agréable à porter.

Comme Aurélie m’a envoyé la pochette du patron papier il y a quelques jours (merciiii), j’aimerais également vous parler de la pochette papier de Mana. J’aime beaucoup ce format de patron papier, car il est grand (format A4) et la chemise s’ouvre comme un cahier: sur la gauche, vous avez le livret d’explications imprimé en format paysage (tiens, c’est original et ça change un peu ) et sur l droite, votre planche à patrons. C’est vraiment bien fait car il y a la place dans la chemise de ranger également le patron que vous avez recopié, dans votre taille (à gauche avec le livret d’explications), et comme ça tout est bien à sa place, et pas de galère pour faire rentrer dans une pochette toute petite ET la planche à patrons ET votre version recopiée.

Honnêtement je trouve le packaging qualitatif, et pour le prix de 16€ le patron je trouve que ça les vaut carrément.


Je profite de ce petit article pour vous donner une info: il y a une double page sur Chez Machine dans le dernier magazine “Passion couture créative” N°21 (yeah!) et j’apparais dedans (double yeah!!) car j’y donne mon avis sur le patron Clarisse 2.0. J’espère que vous irez jeter un oeil sur le magazine!

Les photos ont été faites l’hiver dernier, d’où le fait que j’ai encore les cheveux longs sur les photos 😉

**** Lil Brioche ****

Hello

 

Je crois que c’est la première fois que je prends le temps d’écrire un petit article pour vous présenter un châle ici, et pourtant, des châles, j’en porte tous les jours!

(Edit: en fait non, je vous ai déjà présenté mon Cardinia Wrap, mais c’était il y a un loooong moment!)

Depuis que j’ai découvert que ce n’est pas forcément aussi compliqué que ça en a l’air, j’en ai tricoté pas moins de sept, et j’en ai actuellement un sur mes aiguilles (le châle Syrma de Lilofil).

Pour moi, c’est une vraie passion, et un ouvrage réussi presque à coup sûr: pas de dimensions à respecter, et donc un produit fini portable quelle que soit ma manière de tricoter.

Car oui, pour moi le projet porté est aussi important que le procédé du tricot: je n’aime pas savoir avoir passé du temps sur un ouvrage raté ou importable.

L’autre avantage indéniable, c’est que l’on peut craquer sur de beaux écheveaux de toutes les couleurs, chose que l’on ne peut pas forcément se permettre avec un pull.

Aujourd’hui je vais vous parler de mon dernier challenge en date:

Le châle Lil Brioche, que Bérangère alias Lilofil a dévoilé lors du CSF en partenariat avec les fameuses Belettes de Lil Weasel.

DSC09633

C’est un joli châle triangulaire, qui se tricote en une seule fois (pas de relevage de mailles pour celles qui y sont allergiques^^) et que j’ai tricoté en aiguilles 3,75mm (ça c’est parce que je tricote serré mais le patron est proposé en aiguilles 3,5mm).

Lorsque Bérangère m’a contactée pour tester ce châle, jai accepté tout de suite: je suis vraiment fan des châles de Bérangère, le Syrma est actuellement sur mes aiguilles et le Kelias me fait également de l’oeil!

 

Quel honneur, et aussi quel stress car c’est un châle avec des motifs de bricohe!

DSC09551

Et qui dit motif, dit augmentations et diminutions en brioche, un véritable challenge pour moi qui n’avais fait jusqu’alors que de la bricohe bicolore simple sans augmentations (c’étati pour tricoter le gilet Homey que je vous ai présenté il y a peu ici).

DSC09654

J’avais très envie de découvrir comment se réalisaient ces jolis motifs qui forment des vagues sur deux des trois bordures du châle.

DSC09545DSC09540DSC09550

Bon, je vous l’avoue tout de suite, j’ai fait des boulettes et j’ai détricoté 5 fois mon châle au début, car j’avais loupé des diminutions et c’était irratrappable.

Heureusement, le côté test m’a permis de me remotiver pour remettre mon ouvrage sur mes aiguilles et le finir.

En résumé, si c’est votre tout premier châle, à moins d’être vraiment téméraire, je ne sais pas si je vous le conseille, mais par contre, si vous avez déjà tricoté quelques ouvrages et que la brioche ne vous fait pas peur, n’hésitez pas à vous lancer, les explications sont très claires.

DSC09642

Si vous êtes très attentives, vous verrez que j’ai fait une erreur sur le motif de la “petite” bordure, tout  fait à la fin de l’ouvrage. Je ne sais absolument pas comment je me suis débrouillée, et je m’en suis aperçue au moment de rabattre en icord. Honnêtement, je ne sais pas rattrapper la brioche, du coup je l’ai laissé tel quel plutôt que de recommencer entièrement à quelques rangs de la fin…

DSC09548

Pour tricoter ce châle doudou (la brioche, c’est un rang tricoté deux fois – une fois de chaque couleur- alors autant vous dire que c’est moelleux à souhait), j’ai utilisé un écheveau de laine Single By Simone, coloris Marbre foncé en mérinos et soie: le luxe!

D’ailleurs, si vous ne connaissez pas les laines de Simone, foncez, elle est adorable et elle fait des choses splendides en teinture, je suis une vraie groupie!

J’ai acheté mon écheveau lors du Festival le lot et la laine, où je suis allée en juillet, et j’avais envisagé de faire le Kelias avec (finalement, j’ai changé de projet, mais pas de designeuse!!).

N’hésitez pas  suivre By Simone sur les réseaux sociaux, car elle fait des ventes ponctuelles et vous pourriez bien trouver votre bonheur chez elle 🙂

La laine single, c’est vraiment une laine que j’adore tricoter car elle n’est pas retordue et ça la rend vraiment très douce. Je n’ai jamais eu de souci de laine qui casse sur aucun de mes châles d’ailleurs (c’est souvent une crainte que l’on a lorsque l’on utilise ce fil).

Pour la seconde couleur, j’ai utilisé deux pelotes de Baby Alpaga Silk de chez Drops en coloris Blanc. J’aime vraiment beaucoup le rendu de mon association qui est idéale pour assortir avec sa garde robe

DSC09540

 

DSC09541

DSC09539

J’espère que le châle vous a plu, il sera en vente sur Ravelry dans le courant de la semaine!

Edit: ça y est, il est dispo, vous pouvez retrouver le patron ICI

A bientôt et belle journée

Elodie.

*** Safran mon amour ***

Hello!!!!

Aujourd’hui je suis super contente de venir vous parler de mon jean Safran, LE pantalon de Deer and Doe!

Ma première version n’était pas très réussie à mon goût, j’avais donc très envie de me faire enfin un Safran digne de ce nom.

Si vous vous souvenez, j’avais prévu une réalisation de Safran pour le challenge de Clotilde “ma garde robe Capsule”.

Je ne suis absolument pas à jour dans ce challenge, je dirais que j’en suis à peu près à la moitié des réalisations que j’avais prévues, car je me suis laissée aller dans une période sans motivation pour la couture. Maintenant que cette motivation est de retour, je ne la lache plus!!

J’ai cousu cette version depuis un moment maintenant, environ 6 mois je dirais. Ce qui est bien c’est que du coup j’ai un peu de recul pour vous en parler sur la durée:

C’est cimple, j’adore ce jean, je me sens tellement bien dedans!

Je l’ai réalisé dans une gabardine noire strech très solide (testé et approuvé depuis plusieurs mois que je porte régulièrement ce pantalon!!), de chez Little Fabrics, une valeur sûre en matière de fournisseur pour moi. Le tissu a très très bien tenu sur la durée et il est vraiment d’une très bonne qualité.

Le noir étant un peu difficile à prendre en photos, vous n’aurez pas de “gros plan” sur les finitions, mais c’est promis, je me suis appliquée 😀

Je me suis un peu emballée au niveau des tailles: j’ai cousu un 46 1/2 en mode “ça va passer” et en fait c’est un poil juste.

Il faut vraiment que j’arrive à me mettre dans la tête que je suis bien dans la taille 48 et qu’il faut oublier le 46, en tous cas pour le moment… Et surtout en couture car dans le commerce c’est toujours le 46 ma taille habituelle.

Je ne sais pas pourquoi je me suis entêtée à vouloir faire moins large, une question d’égo sûrement!!

Résultat, je suis un peu serrée à la taille mais malgré tout, la qualité du tissu fait que j’adore le porter, je me sens complètement “galbée” et mise en valeur quand je le porte.

C’est simple, plus aucun jean du commerce (ou presque…) ne trouve grâce à mes yeux depuis que j’ai rencontré Safran! J’ai également fait une autre version en jean à pois, qui a bien tenu le coup, mais qui commence sérieusement à fatiguer à cause du frottage de cuisses (snif!).

Ce dernier est plus élastique que le noir que je vous présente aujourd’hui et du coup il est d’un confort AB-SO-LU!!! La clé de Safran réside vraiment dans l’élasticité du tissu, ça peut vraiment tout changer niveau confort de votre vêtement.

Pour rappel, Eleonore et Camille ont fait un article sur l’élasticité des tissus lors de la sortie de Safran (ici!!)

Je n’ai pas eu de difficulté majeure pour faire cette version, qui est ma 3ème, c’est un peu minutieux, mais rien d’insurmontable à mon goût.

J’espère que ce court article vous aura plu, j’ai encore pas mal de réalisations en retard à vous montrer, du tricot, de la couture, et des nouveaux patrons qui sortent tout bientôt (youpi!!)

A bientôt

Elo.

 

 

 

Enregistrer

**** Cardinia Wrap ****

Aujourd’hui, on va parler tricot.

Depuis que j’ai découvert ce monde fabuleux du tricot, tous les podcast me donnent envie de tricoter un nouvel ouvrage.

Et c’est avec le podcast de La pivoine noire que j’ai découvert Ambah O’Brien.

Ses patrons sont vraiment tous plus jolis les uns que les autres et j’ai véritablement craqué sur le Cardinia Wrap! Beaucoup de tricoteuses émérites en ont fait des versions plus jolies les unes que les autres et j’avais envie de tenter ce châle gigantesque!

C’est donc ce joli châle que je vais vous présenter aujourd’hui.

Je crois qu’il s’agit du plus grand châle que j’aie tricoté jusqu’à présent: quel plaisir de le voir tomber de mes aiguilles!

Je l’ai réalisé avec un des tous premiers écheveaux que j’ai acheté à Cécile, La Fée Fil, un joli bleu glacier nommé Pégasus sur lequel j’ai absolument flashé!

index

Sauf que voilà, j’avais un seul écheveau et d’une couleur que je n’ai pas l’habitude de porter… Il est donc resté dans mon stock un bon moment, jusqu’à ce que ma fille me demande d’en faire un pull pour sa poupée c’est Dimanche….Que j’ai d’ailleurs fait, mais je ne désespérais pas de lui trouver un projet un poil plus grand ^^

Puis j’ai acheté un superbe écheveau de La bien aimée, d’un violet profond, coloris Madeleine.

dsci2292_small2Bingo!

Les deux allaient parfaitement ensemble et je voyais absolument ce Cardinia Wrap avec eux, j’ai donc trouvé un troisième écheveau pour compléter mon association lors d’une vente Hedgehog Fibres, avec un bel écheveau de couleur Monet.

hsmonet_1024x1024Je suis ravie de les avoir mis ensemble car j’aime beaucoup le rendu… Même s’il y a une différence de texture entre mes laines (la laine Hedgehog et la laine La bien aimée sont deux laines “singles”, dont le fil n’est pas retordu alors que la laine de la Fée fil est une laine Merino dont le fil est retordu).

dsc08677

J’ai tricoté mon châle en aiguilles 3,75 mm, et toujours avec mon kit d’aiguilles circulaires Tulip, acheté chez Lil Weasel (ici), il y a maintenant plus d’un an, et dont je suis pleinement satisfaite.

Je sais que tout le monde n’aime pas les aiguilles en bambou, mais j’ai deux kits d’aiguilles (mon Tulip en Bambou et un kit Knit pro Karbonz en métal ), et j’aime beaucoup les alterner.

dsc08664

Le seul point noir de ce châle c’est sa longueur: énormément de mailles à monter d’entrée de jeu, et des augmentations jusqu’à la moitié de la partie centrale…. J’ai mis un temps infini à en venir à bout…

dsc08679

Commencé cet été pendant mes vacances cet été à La Rochelle, je suis allée jusqu’à la dentelle centrale (dont le rendu est superbe mais qui est extrêmement longue à réaliser….), puis j’ai arrêté… Un peu découragée par les rangs interminables de cette fameuse dentelle centrale.

Je n’ai pas eu le courage de m’y remettre pendant plusieurs mois.

dsc08678

Puis je me suis dit qu’un si beau châle ne devrait pas rester dans un coin, oublié et non terminé.

Je m’y suis alors remise, me rendant compte qu’en réalité la section de dentelle centrale était déjà terminée et qu’il ne me restait “que” la dernière section unie et une petite dentelle pour la bordure: joie intense!

A partir de ce moment là, j’ai mis moins de 15 jours pour le terminer ! (oui je sais, pour certaines c’est une éternité mais croyez moi, c’est très court pour moi vu le nombre de mailles par rang!!)

dsc08652

Finalement, lorsque je l’ai lavé pour le bloquer, la laine de la Bien Aimée a un peu dégorgé sur ma laine Pégasus de la fée fil. Celà se voit un peu sur les photos…

dsc08644

Je ne sais pas si j’ai laissé mon châle un peu trop longtemps dans l’eau (je l’ai laissé un long moment… heu… à vrai dire je l’ai un peu oublié), ou si j’aurais du faire tremper mon écheveau dans le vinaigre avant de le tricoter, mais en tout état de cause la couleur a un peu dégorgé, donc soyez attentives si vous tricotez cette laine, et d’une manière générale les laines très foncées ou d’une couleur très intense.

Je suis vraiment très fière de ce châle, le plus long que j’aie tricoté, et ma petite soeur était plus que ravie lorsque je lui ai offert pour son anniversaire, ça se voit non?!

dsc08682

A très bientôt pour vous parler de mon challenge couture de Janvier pour le défi organisé par Clotilde!

 

P.S. : ma page projet Ravelry pour le Cardinia Wrap est ici!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

** Ondée **

Hello!

Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui pour vous présenter ma nouvelle cousette.

Certaines d’entre vous l’ont déjà vu fuiter sur Instagram, il s’agit de mon petit sweat Ondée, de Deer and Doe.

DSC05274

Si vous me suivez sur Instagram, vous n’êtes pas sans savoir qu’Eleonore a dévoilé il y a peu sa nouvelle collection Jersey pour la marque de Deer and Doe, constituée de deux patrons : la jupe Brume et le Sweat Ondée.

Contrairement à d’autres retours que j’ai pu lire de ci de là, j’ai immédiatement craqué pour les deux modèles. La jupe Brume me fait penser à de la lingerie et je la trouve très sexy et glamour.

Malheureusement, pour des raisons évidentes de morphologie, actuellement, je ne peux pas me coudre cette belle jupe. J’ai donc décidé de jeter mon dévolu sur le sweat Ondée.

DSC05260 DSC05235

Je vous préviens tout de suite, il s’agit d’un sweat version “cropped”, c’est-à-dire que la taille n’arrive pas au nombril, comme un sweat “classique”,non, la recherche stylistique est poussée plus loin puisque c’est un sweat qui est destiné à être porté sur des jeans taille haute, des robes, etc: je vous renvoie sur l’article du blog de Deer and Doe à ce sujet.

J’ai reçu mes patrons le lendemain de leur sortie et j’ai voulu coudre ce petit sweat immédiatement, bien entendu!! DSC05227

 

Pour le choix du tissu, c’est allé relativement vite: il y a quelques temps déjà, Aurélia de la Boutique en ligne Verdoliva Boutique m’a contactée pour m’envoyer quelques tissus qu’elle a auparavant sélectionnés pour moi. J’ai reçu (notamment) cette maille noire avec quelques paillettes dedans. Rassurez vous, je n’ai pas l’air d’une boule à facette, les paillettes sont discrètes et tout à fait portables au quotidien!

Tout ce que je peux vous dire, les filles, c’est que la qualité de ce tissu est top (je l’ai reçu gratuitement, c’est vrai, mais je n’ai pas été payée pour vous écrire et cette opinion est la mienne, exprimée de manière tout  fait libre).

Je trouve que l’association est réellement parfaite!! J’aime beaucoup le rendu et le style de ce petit sweat, qui va à merveille avec mes robes Aubépine.

DSC05263

Mon avis sur ce patron? Je l’ai trouvé facile et rapide à coudre: si vous avez déjà cousu du jersey, vous pouvez vous lancer sans trop de problèmes, c’est un projet qui vous prendra assez peu de temps.

Si vous n’avez jamais cousu de jersey, et que vous n’avez pas de surjeteuse, rassurez-vous, c’est faisable!! Je vous conseille, comme Eleonore sur le blog de Deer and Doe, de vous faire la main sur le patron Plantain (vous pouvez voir ma version modifiée ici, et plein d’autres sur le site des addicts de Deer and doe, et également sur Thread and Needles), mais vous verrez, le jersey ce n’est pas si terrible, surtout si on prend son temps et que l’on s’applique. Et dans le livret d’explications d’Ondée, vous trouverez quelques astuces pour coudre le jersey.

Si vous débutez, sachez qu’Ondée peut tout à fait se coudre avec une machine à coudre basique: je vous conseille d’utiliser le point élastique de votre machine à coudre (ou à défaut le pont zig zag), et surtout, de bien utiliser une aiguille spéciale pour le jersey (elle a un bout rond qui permet de ne pas abîmer la maille du tissu).

En revanche, sur la taille du patron en soi, j’ai trouvé les manches, au niveau des avant-bras, trop larges et je les ai pas mal reprises. Idem pour la longueur, les manches sont un poil trop longues mais cette fois je n’ai rien touché.

DSC05244

La maille que j’ai utilisée est vraiment très confortable et surtout, je trouve que les prix sont hyper abordables (d’ailleurs je me suis commandé quelques jerseys récemment…).

DSC05287 DSC05294

Pour le moment, cette version s’accommode parfaitement de mon ventre et je n’ai eu besoin d’aucune modification. Je verrai à la longue si le sweat est grossesse-compatible. En tous cas, il va parfaitement bien avec mes robes Aubépine, et je le trouve très pratique pour les matins frais de printemps, je l’ai déjà énormément porté.

DSC05259

 

P.S.: C’est la folie des Podcast! après ma copine Fille d’hiver, c’est maintenant Sandra du Blog By Sandra’s hand qui se lance, et j’adore!!

Bonne couture à tou(te)s!

Bises

Elo

* * My little black dress * *

Hello!

Un mois maintenant que je vous promets ma petite robe noire, dans le cadre de ma participation au défi de Morgybreizhvar (c’est son pseudo Instagram), et son blog est ici.

Le blog du défi, quant à lui, est ici.

Les défis, ce n’est pas mon truc, je n’ai jamais le bon tissu: la motivation: le bon timing, et à l’exception des tests de patrons, je n’aime pas avoir une deadline pour mes cousettes.

Ce qui fait que j’ai un mois de retard (hem hem!!!) et j’ai décidé de ne pas m’inscrire sur le blog collectif car je ne tiendrai pas mieux la cadence des défis mensuels.

Par contre, une petite robe noire, je n’étais pas contre, au contraire, je me dis depuis un moment qu’il faut que je m’en fasse une, bien confortable si possible.

Mon choix s’est porté sur…..MONETA!!!!! et oui, encore!! Vous devez être bien contentes que je vous fasse mariner depuis des semaines pour vous présenter toujours la même chose!

Vous en avez marre de la voir? Moi je trouve qu’elle convient parfaitement à toutes les situations cette petite Moneta!
1Comme pour mes précédentes versions les fronces de taille sont faite avec l’élastique transparent.

2

Mais cette version me plaît moins que les autres.

5

Déjà, j’ai acheté un jersey noir dans un magasin de tissu local, et je trouve la qualité un peu moyenne, et je trouve que ça se voit sur le rendu général de la robe.

3

J’ai pris ce qu’il restait en termes de métrage, et je suis à peine arrivée à caser mes pièces. Finalement j’ai du faire la doublure du haut dans une chute restante de la doublure de ma Sureau. A la limite ce n’est pas un problème mais je trouve qu’avec cette version mes emmanchures baillent … Et je ne sais pas pourquoi. Ce n’est pas flagrant mais ça me dérange bien. Je ne sais pas si vous ave déjà fait cette version de Moneta mais si oui, je serais curieuse de savoir s’il vous est arrivé la même mésaventure.

4

6

8

Finalement, les robes sans manches ce n’est pas ce que je préfère.

Je n’aime pas particulièrement avoir les bras découverts, je trouve ça horrible….

Bref j’espère que je serai plus fière de ma prochaine cousette.

Je vais essayer de revenir rapidement pour notre Challenge Wardrobe Architect de Février!

Bises

Elo.